AUSTRALIA SO HUGE

 

 

Le 10 février:

Ça y est… Encore un rêve qui se réalise… On pose nos pieds en Australie…❤️❤️
A l’aéroport, nous rencontrons une famille française réalisant, elle aussi, un tour du monde … C’est les premiers qu’on croise depuis notre départ !!! Leurs enfants ont 7 et 9 ans… On a malheureusement pas trop le temps de s’attarder mais c’était intéressant de partager nos expériences et nos ressentis… Vivant la même chose, ils comprennent les joies et les passages difficiles d’un voyage comme le notre ….
Nous nous pressons car nous sommes attendus à la sortie par Stuart … Un « inconnu » qui vient gentiment nous récupérer et nous conduire chez Pam, une autre inconnue!!!;-) … Je m’explique …Jean Michel, qui était mon entraîneur de ski il y a fort fort longtemps, m’avait transmis les coordonnées d’une de ses amie habitant Sydney… Après l’avoir contactée par mail pour savoir si elle connaissait une adresse  bon marchée pour séjourner à Sydney, elle nous a répondue qu’abasourdie par les tarifs pratiqués, elle nous proposait de nous héberger.. De plus, afin de nous alléger des frais de taxi, elle nous envoyait un de ses  ami, possédant une grande voiture, pour nous récupérer à l’aéroport!!! Nous arrivons en Australie accueillis par une bonne fée !!!

La nuit dans l’avion a été courte, on arrive au petit matin, fatigués… Par bonheur, Stuart nous accueille chaleureusement dans un français parfait !!! Bien que sa voiture soit grande, gaston arrive tout juste à rentrer toutes nos affaires…il faut dire que nous sommes vraiment chargés avec notre house de surf!!
L’accueil de Pam est tout aussi chaleureux … Pam est une dame très élégante!! Elle ne parle pas français mais s’exprime dans un anglais dénué d’accent australien, ses mots sont parfaitement prononcés ce qui nous permet de bien la comprendre! Elle habite au troisième et dernier étage d’une résidence située à Rockdale, dans la banlieue sud de Sydney. L’appartement est très soigné. On se sent de suite à l’aise et Pam veille à ce qu’on ne manque de rien!!!…On déjeune et partons à la découverte de l’Australie, cet immense continent grand comme quatorze fois la France mais peuplé que de 22 millions d’habitants!!!!
Notre première sortie au bord de l’océan nous ouvre les yeux sur les dangers de l’océan. Dans l’eau, un espace délimité par des filets permet aux baigneurs de nager en toute sécurité … Les requins sont donc bien présents en Australie… On apprend qu’un surfeur est décédé hier au sud de Byron bay, croqué par un requin blanc… Ça refroidit !!!

Pour le dîner, on sort dans une pizzeria pour fêter les 8 ans de Maje!!! Nous sommes le 10 février, le jour de son anniversaire .. Notre grande fille n’est plus un bébé!!! Elle s’intéresse à tout, sa curiosité l’incite à laisser traîner ses oreilles de partout… Elle adore participer aux tâches de la vie quotidienne, de la cuisine au bricolage… Elle veut aider et toucher à tout…parfois grandir un peu trop vite….Elle aime les responsabilités et veille sur sa sœur .. Elle a aussi hérité de quelques « qualités » de ses parents: quand elle a une idée en tête, elle n’en démord pas et elle a du mal à supporter l’autorité… À qui la faute..!!?!!?;-)
Maje souhaitait manger une bonne pizza et Pam a très bien choisi le lieu: les pizza sont originales et excellentes!! À notre grande surprise le repas de Maje sera offert par le restaurant :-) …ici lorsque c’est ton anniversaire tu manges gratuitement ;-)

 

Le 11 février:

Visite du centre de Sydney.
On utilise les transports en commun pour nous rendre à Circular Quay, le centre touristique de la ville!! Le train est très propre, il est aérien sur une longue partie du trajet, c’est très agréable! Notre arrivée à Circular Quay est mémorable, depuis le quai on découvre le harbour bridge, l’opéra et le port avec bien entendu le ciel et la mer bleu en toile de fond…
On part visiter le musée d’art contemporain dont une partie se trouve malheureusement en travaux… Puis pique nique dans un parc où Maje et Gaston se font voler leur sandwich par des mouettes;-)
Suite à notre « copieux » repas, on se promène sur le Sydney Harbour Bridge qui traverse la rivière Parramatta et offre une vue plongeante sur l’opera et l’immense paquebot amarré au port.
On termine notre journée par une balade dans les jolies rues pavées des Rocks, le plus ancien quartier de Sydney, ou les marins et contre bandiers venaient se saouler et se divertir!!

 

Le 12 février:

Aujourd’hui sortie au Zoo Taronga qui bénéficie d’un emplacement et d’une vue extraordinaire sur le port et l’opéra.. Nous traversons la baie de Sydney en ferry et accédons à l’entrée du parc par un télécabine  … Un exceptionnel show d’oiseaux est présenté en matinée suivi d’un beau spectacle de phoques dans l’après midi. Nous n’avons pas vu la journée passée, il y a tant à voir… Le zoo est spacieux, les animaux vivent dans des parcs ou la végétation est soignée, ils semblent très bien traités!!! Nous avons caressé un wallibie, admiré les tigres, approché d’énormes gorilles,  découvert à quoi ressemblait un tapir, posé avec des girafes… Un troupeau de cerfs a attiré l’attention de Bonnie : Elle les a bien observé puis nous a montré le plus gros du groupe en nous disant que ça devait sûrement être lui le patron;-)

 

Le 13 février:

Promenade au bord du pacifique à Bondi beach avec Louise (une amie de Gast installée à Sydney depuis un an)… Rapide baignade dans les eaux agitées d’une crique puis énorme portion de Fish and chips sur la plage. Ils sont généreux sur les quantités ici, nous sommes bien loin de la cuisine moléculaire  de nos restaurant français!
On doit quitter Louise à 14h pour nous rendre à l’opéra.  Trois heures après notre départ de Bondi,  une alerte aux requins retentissait appelant les baigneurs et les surfeurs à sortir de l’eau!!!

Nous avions réservé une visite guidée en français de l’opéra de Sydney. Nous avons beaucoup aimé… Ce magnifique édifice est l’oeuvre du danois Jorn Utzon. Le projet devait être construit en 3 ans pour un coût de 7 millions de $ et sera finalement achevé en 1973 après 16 ans de travaux pour un coût de 102 millions de $!!! On a pu visiter les salles de concert et admirer le travail effectué au niveau acoustique. On nous a expliqué le montage des vitrages qui permet une dilatation pour faire face aux violents écarts de températures et comment ils ont conçu les céramiques formant les « voiles » du bâtiment… La réalisation de ces céramiques a été très complexe: elles devaient être autonettoyantes, pas trop blanches pour ne pas éblouir et tenir sur un support arrondi … Ces années de labeur ont pour résultat un bâtiment extraordinaire devenu l’emblème du pays!!

Le soir, Pam a gardé les filles afin de nous permettre une sortie avec Louis et Louise dans le quartier de Kings cross. Roof top super sympa…on devait poursuivre la soirée dans un bar ou jouait un groupe de musique mais nous avons été refusés à l’entrée à cause de nos tongues!!!! Excusez mais nous sommes un peu limités en choix de chaussures… ;-) Louis et Louise, jamais à court de ressources, nous ont trouvés un autre bar sans dress code ou nous avons pu apprécier une autre bonne bouteille de sauvignon australien …d’ailleurs rien à redire concernant le vin…très très bon et pas le moindre mal de tête le lendemain!!!
Les filles ont de leur côté passé une super soirée avec Pam … La soirée dont elle rêvait: dîner devant la télévision !!;-) Vu que Pam ne parle pas français Maje a dû se faire comprendre avec son vocabulaire anglais et elle s’est ( semble-t-il) très bien débrouillée …. Elle était très fière !!;-)

 

Le 14 février:

Le grand jour… On récupère notre campervan!!! Pam nous conduit à l’agence. On remplit quelques papiers et on nous présente notre véhicule! Il n’est pas très grand mais bien aménagé :-) On a un petit frigo, un réchaud et le nécessaire de base pour cuisiner…. On fait le point sur ce qui nous manque et ce qu’on peut emporter afin de préparer notre supervan de la façon la plus confortable possible!
On finit nos valises et cuisinons un bon repas pour notre dernière soirée avec Pam … Cette femme est formidable, c’est vraiment intéressant de parler avec elle!!! Elle est très ouverte sur le monde, nous apprend une multitude de chose sur la façon de vivre en Australie… Par ailleurs, elle a une patience infinie pour nous écouter et corriger notre anglais !!! C’est une bénédiction de l’avoir rencontrée …

 

Le 15 février… Départ de Sydney:

Bonnie a sûrement une angine, elle a de la fièvre et se plaint de mot de gorge … Cette nuit elle m’a réveillée plusieurs fois la tête brûlante et grelotante de froid… On va la soigner avec des antibiotique, .. On la préférerait en forme pour notre séjour en campervan!!!
On prend la route vers midi. Il faut s’habituer à la conduite à l’anglaise…le volant à droite, la conduite à gauche, doubler par la droite, les rond point à gauche… Nous avons une automatique, c’est plus facile et Gaston s’adapte très bien… Il réalise la sortie de Sydney trop facilement aidé par le TomTom que Pam nous a prêté…Elle est vraiment notre bonne étoile !!!

Après deux heures de conduite sur l’autoroute locale qui est gratuite, nous nous arrêtons pour pique niquer. Il y a de nombreuses aires de repos aménagées de toilettes, de tables et parfois de barbecues. On s’installe autour d’une table avec nos sandwichs. Une femme déjeunant avec son fils nous propose de sa pizza…. Elle insiste alors on accepte le partage et on entame la conversation… Par chance elle est médecin!!! Elle regarde la gorge de Bonnie et approuve les antibios … Elle nous donne quelques conseils et reprend sa route… Les gens en Australie sont décidément vraiment sympa!!!

Premier stop au km 253
Port Stephens… Le cap ferret australien avec son bassin protégé des vents et sa langue de terre habillée de belles maisons.
On dort au MYALL RIVER CAMP: 20$
On savoure notre première soirée en pleine nature…petite baignade dans la rivière jouxtant le camping puis préparation du repas sous les yeux des kookaburras qui tentent de nous chiper quelques restes… Ce sont de beaux gros oiseaux très gourmands, leur chant est semblable aux rires des singes :-) Dans le camp, on rencontre aussi de nombreux ibis au long bec fouineur, de véritables nettoyeurs… Ils picorent tous ce qui traînent !!!

 

Le 16 février:

Arrivée à Arakon State conservation camp: notre premier parc national!
Petit coin de paradis au bord d’une belle baie aux eaux calmes et limpides… Le « must » est d’être entouré de kangourous!!! Il y en a des dizaines qui vivent ici … Nous nous installons au milieu des pins. Des perroquets aux magnifiques couleurs animent le ciel et des kookaburras rigolent perchés sur une branche. Ils nous observent, nous sommes dans leur territoire!
Les kangourous sont partout, ils bondissent comme montés sur ressorts, ils s’aident de leur longue queue pour trouver leur équilibre, ils ont de longs pieds et de longs ongles! Une maman porte son petit dans sa poche, seule la tête dépassent de la fourrure. C’est formidable de vivre à coté de ces animaux qu’on découvre … Nous sommes tous fans:-)

Il y a des barbecues à disposition, ils fonctionnent avec une pièce de 1$. Nos repas se composent de salades, de pâtes et de saucisses. On s’est mis à l’australian food!!
L’endroit est plaisant, il y a une grande baie abritée du vent.  L’eau est calme et chaude. Il y a peu de fond. On peut se baigner en toute sécurité. Aucune construction ne gâche la beauté de la plage.. De petites vagues déroulent nous permettant de tester nos surf…On pousse Maje pour qu’elle puisse glisser sur la vague, elle adore, elle se met debout et fait sa surfeuse…

Dans les parks nationaux, la végétation et la faune sont très protégées ,,,des panneaux expliquent clairement pourquoi ne pas nourrir les animaux et comment réagir en cas de face à face avec un kangourou!!! Ils peuvent effectivement attaquer s’ils se sentent menacer… Certains font plus de  1m50 posé sur leurs pâtes arrières … Ils impressionnent! Se tenir debout face à un kangourou signifie qu’on veut se battre… Le kangourou boxeur n’est pas une légende :-)

La nuit il pleut un peu. C’est juste une petite averse mais ça surprend car on imagine l’Australie ne connaissant que le soleil…la première nuit, nous avions laissé nos serviettes et des affaires à l’extérieur… On ne s’est pas fait avoir les nuits suivantes…

Le 19 février:

Un cyclone est annoncé au nord près de Brisbane !!! À  Aarakon, nos voisins de camping nous ont conseillés de retarder notre arrivée sur la gold coast le temps que la tempête passe… On se met à l’abri dans un « Beach Holiday Park » un camping 4 étoiles avec une belle piscine et surtout une grande cuisine équipée fermée … Nous ne devrions pas être touché par les vents violents mais de fortes pluies sont attendues… On devrait avoir la queue du cyclone.

 

Le 22 février:

Nous avons passé trois nuits et deux jours abrités dans notre camping. Il a plu nuits et jours non stop!!! Heureusement que nous étions bien installés. Les filles ont fait des devoirs, elles se sont baignées dans la piscine sous la pluie, gaston a trié les photos et moi j’ai cuisiné:-) J’ai aussi eu le loisir de faire tourner la machine à laver et le sèche linge tous les jours afin d’éviter les mauvaises odeurs du linge mouillé à l’intérieur du campervan !!! C’était assez Rock and roll d’essayer de passer entre les goutes pour rejoindre la cuisine ou la salle de bain!

Nous sommes bien contents de reprendre la route en direction de Byron Bay…
Nous longeons la côte, l’océan est déchaîné… Il est puissant, il n’y a personne à l’eau!
On passe Balina, la plage ou un surfeur a été croqué par un requin la semaine dernière !!! L’homme est décédé, il travaillait avec Tania une australienne que nous avons croisé à Arakon… Ça nous donne pas du tout envie de nous arrêter!!! On apprend qu’un autre surfeur a été mordu dernièrement au même endroit… Ça fait froid dans le dos…
Les australiens sont très cool concernant les attaques de requins, ils les considèrent si rares qu’ils ne modifient en rien leurs habitudes de baignade!!! Il y a une attaque mortelle par an depuis des décennies, vue les kilométres de côtes que compte l’Australie le risque de croiser un aileron est très faible !!! Néanmoins cette année serait une année exceptionnelle car le nombre de mort suite aux attaques de requin dépasse largement la moyenne… Au moins 5 personnes seraient décédées en 2014!

Nous arrivons à Byron en fin de journée… Il nous faut trouver rapidement un camping pour la nuit… Les premiers visités nous demandent pas moins de 60 $ :-( Étonnés par des tarifs si élèvés, nous nous dirigeons vers Brunswick Beach où Wikicamp indique un parking au bord de mer avec sanitaires et barbecue… Il est 19h, nous nous rendons sur place heureux de ce paradis gratuit! La description de wiki camp embellie le lieu, dans la réalité le barbecue est sale et les sanitaires sont fermés pour la nuit, seule la mer est bien là. On cuisine notre repas spécial camping : de bonnes saucisses de bœuf australiennes ! Deux autres vans viennent s’installer à proximité ….Nous ne sommes pas seuls;-)
Nous nous endormons rapidement bercés par le bruit des vagues…

 

Le 23 février:

Quel réveil !!! À 7 h du matin, sans aucune délicatesse, une femme a frappé aux vitres du van en criant « Wake up »!!! Ça surprend!!!
C’était la police qui verbalise les vans stationnant dans des lieux interdits!!! On nous en avait parlé mais on ne pensait pas les croiser!!! Gaston sort et tente d’expliquer notre présence: notre arrivée tardive et le site Wikicamp nous indiquant ce site comme autorisé.. Difficile à convaincre la dame… Je sors à mon tour laissant la porte ouverte afin que l’agent aperçoive les filles et qu’on ne passe pas pour deux jeunes fauchés… Je montre notre application internet indiquant le site.. L’agent ne peut que constater et nous informe qu’elle va rapidement contacter Wikicamp afin qu’il modifie leurs informations. Nous nous excusons et nous engageons à plier bagages rapidement… Nos voisins espagnols suivaient la même application… Nous passons soulager à travers de l’amende!!!

Le surf à Byron bay ce n’est pas pour aujourd’hui… Les conditions ne sont pas au rendez vous, l’océan est encore trop violent… Seuls les pros sont à l’eau!!!

On décide de partir visiter le Lamington national Park … On s’arrête dans un point information pour prendre de la doc concernant le site mais l’hôtesse nous apprend que le Park est fermé suite à la tempête … Trop de sangsues, trop de risques de glisser…
Décidément !!! On prend donc la route vers le nord, autant en profiter pour rouler … On atteint Noosa en fin d’après midi, on trouve un camping dans un camp de scoot;-) on ne paye que 20$ mais ça se justifie: à 9h on doit avoir quitter les lieux pour l’arrivée des jeunes en culottes courtes ! Ça nous va, on ne comptait pas faire de grâce mat entassés dans notre van !!!

 

Le 24 février:

Direction Rainbow Beach pour une petite marche en forêt … C’est étrange de chausser nos baskets!!! Ça fait plus de deux mois que l’on se vit en tongues!?! Nous nous promenons au milieu d’une magnifique forêt d’eucalyptus, les arbres sont imposants, leurs troncs sont lisses et  leurs couleurs varient du blanc au brun. Notre marche n’a pas le temps de nous épuisés que nous atteignons déjà notre objectif: Carlos  Sandblow, une dune spectaculaire de 120 m de haut …le blanc du sable nous éblouie après l’obscurité des bois, le chemin nous amène en haut de la dune d’où on domine l’océan et les falaises de sables… Tout simplement très beau!!!

Retour à Noosa pour la nuit… On va profiter des derniers rayons sur la plage … Le surf est une institution en Australie… C’est vraiment le sport national de 5 à 80 ans!!! Des anciens prennent les vagues sur un spot à l’écart , des trentenaires aux larges épaules font leur entraînement intensif d’après travail, ils paddlent avec leurs bras accroupis sur leurs bennettes, surveillés de leurs parents des enfants prennent les vagues avec une facilité déconcertante… La plage est le rendez vous de toutes les générations !!!
Pour nous, ce sera simple baignade, avec les filles on a prévu d’emmener Gaston prendre l’apéro … C’est une surprise… Il y a un bar/ restaurant en ville nommé GASTON, on marche jusqu’à l’enseigne où les filles l’arrête pour une photo… Quand il lève la tête pour comprendre, il est super content… On a pris un bon verre de blanc servit par un serveur très accueillant, il portait un TEE shirt sérigraphié Gaston… Ce dernier était à la vente, on en a donc acheté un avec une belle paire de converse rouge dessinée dessus .. Comme les siennes!!!

 

Le 25 février:

Aujourd’hui, mercredi, c’est le jour du marché D’Eumundi. Plus de deux cents exposants viennent proposer leurs créations dans cette petite ville arty… Le marché est axé artisanat, bien être, produits naturels… On y a passé une agréable matinée. Pour déjeuner, il y a une multitude de stands proposant des plats à emporter … On s’est régalé au Organic Vegan Burger qui proposait de la cuisine végétarienne aux saveurs inégalables. Pour le dessert Gaston nous a dirigé vers le stand de Cronuts ou on s’est damné de ces gâteaux bien riches, moitié donut´s, moitié croissant parfumé au chocolat … Un délice venu des États Unis !!!

En fin de journée, retour à Rainbow Beach. Nous avons réservé un camping proche de la péninsule ou nous traverserons demain pour Fraser Islande. L’endroit est fabuleux, au bord de l’océan, face à Fraser, perdu loin de la ville. On y accède au campement par une route sablonneuse… On file direct se baigner, ou plutôt se mouiller car on se rend vite compte que la belle plage désertique n’est pas propice à la baignade mais plutôt à la pêche… Ils sont plusieurs à tenir leur ligne, moulinette à la main et scrutant l’océan … Les eaux sont réputés abondantes en poissons, en dauphins et en requins…
On apercevra quelques dauphins nagés mais aucun aileron !!!

 

Le 26 février:

Fraser Islande …. Wahouuuuu… Nous sommes chanceux, le temps est magnifique, on se réveil pour la première fois depuis une semaine sans avoir à essuyer nos chaises pour déjeuner ! Il n’a pas plu une goutte !!! Que c’est bon de se levé avec en fond sonore le bruit des vagues… Un peu moins plaisant de trouver devant notre porte deux « Bush turkey » ou dindons  sauvages entrain de nous éparpiller notre poubelle!!!
On a rendez vous avec un gros camion 4×4 bleu censé nous faire découvrir Fraser… À 7h50, l’imposant véhicule nous récupère. Derrière son volant, John très accueillant, sera notre guide pour la journée! Les australiens sont très consciencieux au travail, et John l’est particulièrement!!! Il explique le programme, nous raconte des histoires concernant l’île,  on a beaucoup de mal à le comprendre vu son accent très prononcé mais son enthousiasme se ressent dans chacune de ses intonations!!! Il a souvent un mot sympa pour les filles qui sont les seuls enfants du bus tout terrain.
Fraser Islande est la plus grande île de sable au monde… On roule la plus part du temps sur la plage, notre chauffeur maîtrise totalement la conduite sur sable et n’hésite pas à dépasser les 100 km/h!!!
Notre première halte se fait au Lake Mackenzie, le plus beau des nombreux lacs d’eau douce de l’île. Le sable est si fin et si blanc qu’il invite à s’allonger dans l’eau turquoise et à ne plus bouger… John nous a conseillé de réaliser un scrub afin d’apprécier la douceur de notre peau en sortant de l’eau… Effectivement l’eau est dépourvue de calcaire, elle est filtrée naturellement par la rain forest, nous sommes sorties de notre bain avec une vraie peau de bébé et des cheveux d’une extrême douceur… Ce soin terminé, nous empruntons une piste zigzaguant au milieu des immenses arbres majestueux formant la rainforest et partons marcher à la découverte de la végétation et de la faune… Nous n’avons pas croisé de Dingos, les filles étaient déçues et nous satisfaits… Ces chiens sauvages n’ont pas la réputation d’être forts sympathiques !!!
Copieux déjeuner et retour sur la plage pour rejoindre Maheno Wreck, l’épave d’un navire de guerre japonais échoué lors de la seconde guerre mondiale.
Notre dernière halte se fait à Eli Creek, une petit rivière d’eau douce particulièrement fraîche avec des fonds sablonneux ou on se baigne en se laissant dériver  par le fort courant jusqu’à la plage… Un chemin aménagé en bois permet de remonter le cours d’eau pieds nus. L’eau est peu profonde, les filles s’éclatent, on recommence plusieurs fois le parcours!!!
À 17h, on reprend le ferry et on laisse dernière nous cette immense île de sable, les yeux fatigués mais pétillants de bonheur suite à cette belle journée !!! Quelques dauphins viennent nous saluer…John nous dépose à notre camping et on savoure les derniers rayons de soleil de cette paisible péninsule de Rainbow Beach!!

 

Le 27 février:

Une nouvelle nuit chez les scoots de Noosa ;-) Petit déjeuner entre les goutes… Qu’est ce qu’il pleut dans ce pays!!!! Les mois d’été sont aussi ceux de la saison des pluies… L’Australie a sa mousson, on l’ignorait!!! Heureusement, le temps change vite… A 9h, le ciel se dégage et nous partons marcher le long de l’océan dans le parc national de Noosa. Le chemin est remarquablement aménagé avec de belles barrières en bois et des passerelles, aucun déchet à perte de vue… Les australiens sont vraiment respectueux de l’environnement!!! Il est, par exemple, interdit de fumer sur les plages, sur les terrasses, dans certains quartiers, le paquet de cigarette coûte près de 25$ soit plus de 15€, les fumeurs sont ainsi très rares et aucun mégot n’est à déclarer dans le sable australien au le long des routes… Du bonheur pour la nature!
Contrairement à l’Indonésie ou on nous incitait à acheter des bananes pour nourrir les singes dans les monkey forest, ici de nombreux panneaux expliquent les dangers de nourrir the Wildlife: la vie sauvage… Il est fortement déconseillé,voir interdit , de donner à manger aux animaux ou de laisser traîner des denrées dans les parcs nationaux afin de ne pas rendre demandeur, et souvent agressif, les animaux sauvages qui s’habitueraient à cette nourriture facile! Les recommandations sont lisibles, simples à comprendre et très explicite!!! On ne peut que respecter tous ces conseils!!!

Le parcours longe l’océan, on passe de crique en crique ou on découvre à chaque fois un nouveau spot de surf. Le chemin, à la lisière de la forêt, semble très apprécié, on croise de nombreux marcheurs et coureurs … Les australiens  nous semblent très sportifs. On rencontre aussi des surfeurs, la planche sous le bras, partant rejoindre un spot isolé…Qu’on se le dise, arrêtons les préjugés caractérisant le surfeur comme un jeune bellâtre blond…on se méprend!!! Il y a tout autant de quinquagénaires aux cheveux gris !!! C’est d’ailleurs très motivant, on sait qu’on a un avenir possible:-)

Ce parc national offre une magnifique vue sur des plages isolées d sable blanc… C’est étonnant comme si près d’une grande ville touristique, on se retrouve sur une terre du sauvage…On poursuit notre belle promenade par un pique nique et une session vagues… Les filles se sont éclatées avec leur body board et nous, nous avons galèré avec nos surf bien trop court pour le style de vagues… Et oui, de la même façon, qu’on sort une paire de fat en poudreuse et des paraboliques sur la piste, ici ils sortent la long board dur les vagues de Noosa et le surf plus étriqué pour les vagues de Sydney!!! Il fallait le savoir!!!! On a pu apprécier le plaisir que prenait les australiens sur l’eau car nous concernant on a surtout retrouvé les douleurs d’avoir ramer des heures;-)

 

Le 01 mars:

Lamington National Park..O’Reillýs et les Green Mountains..Plus de 1000m d’altitude … Wahouuuuu, nous n’avions plus l’habitude de la fraîcheur des montagnes!!!  Nous avons dîner avec nos polaires et notre nuit au camping s’est terminé sous les couvertures:-) Par contre pas de moustiques à cet altitude, que des dindons, des wapitis et des perroquets !!! Hier, nous nous sommes promenés dans la rainforest pour rejoindre Morans Falls, une immense cascade dominant la forêt!! Les filles marchent vraiment bien, elles ont été félicités en nourrissant des perroquets:-) Les oiseaux venaient picorés dans leurs plateaux ou des graines les attendaient !!! Ils se posaient parfois sur leur tête ou leurs épaules… On a bien rigolé …
Ce matin, nouvelles marches en forêt avec la Tree Top Walk… Chemin aménagé dans les arbres grâce à des passerelles suspendues, des échelles permettaient d’atteindre le sommet d’un arbre à plus de 30 mètres de haut et de dominer le paysage! C’était aussi l’occasion d’approcher de beaux oiseaux aux couleurs surprenantes!!

Le 4 mars:

Snif:-( Ça y est, on quitte Byron Bay à contre cœur … On serait bien resté encore une semaine à surfer le spot de la pass, à flâner dans les belles boutiques de Bangalow et à se promener dans le National Park!!!
La vie est douce à Byron, tous les guides le disent, on arrive pensant y passer que deux trois jours et happé par l’atmosphère on prolonge des semaines!!! Nous avons séjourné au Clarkes Beach Camping, le mieux situé de tous les camping… Au bord de l’océan, à deux pas du spot de surf et sur le chemin côtier menant au phare… Toutes les facilités souhaitées avec un espace cuisine surplombant l’océan…. Un Park de jeux pour les filles…Des voisins australiens très sympa avec qui nous avons dîné hier soir… Le top!!!
Au programme, c’était petit déjeuner face à la mer ou tous les matins on admirait un « troupeau » de Dauphins ( dixit Bonnie un peu trop habitué aux troupeaux de vaches!) … À 8h, on attaquait notre session de surf … Un peu trop de monde sur le spot mais de belles vagues adaptées à notre niveau… Le spot est à 20 mètres du bord ce qui nous permettait de garder un œil sur les filles tout en ramant !!! J’ai bien galèré avec ma planche trop étroite pour ce genre de vague… Ici, la reine de l’océan c’est la long board… Les pros marchent dessus, quelques pas en avant, quelques pas en arrière … Ils surfent la vague jusqu’au dernier moment…avec nos planches, il est plus difficile de prendre la vague, il faut ramer beaucoup et énergiquement pour espérer partir avec le courant. J’ai vite été frustrée de ne pas arriver à mes fins et dès le deuxième jour, on m’a loué une longue board au camping !!! J’avais trop envie de me faire plaisir!!! Ça a tout changé !!! J’ai malheureusement été percuté par un acharné et la board a reçu un bon choc sur l’avant gauche qui nous a coûté 70$:-( J’ai pas de chance avec la location de matériel !!! Gast a aussi été heurté et un de ses aileron a été cassé !!! Le surf peut être un sport dangereux;-) A l’eau, j’ai une fois de plus été surprise par les nombreux « anciens » qui prenaient les vagues avec une grande maîtrise… Je me suis permise d’accoster une dame pour connaître son âge, elle avait 68 ans, surfait depuis toujours et malgré des problèmes de santé ne s’imaginait pas se tenir loin de l’océan …

Maje et Bonnie ont aussi adoré surfer :-) Elles s’allongeaient sur nos planches, on les poussait afin qu’elles partent avec la vagues et elles se mettaient debout toute seule pour glisser… Une fois, Bonnie n’est pas arrivée à partir avec la vague, elle s’est alors retournée vers nous pour nous dire que le surf n’avait plus d’essence;-)

Le deuxième jour, un australien en canoë est venu informé les personnes se trouvant à l’eau, dont Gaston, qu’il avait aperçu un requin!!! Il semble y avoir de plus en plus de requins s’aventurant près  des plages. Phil, notre voisin de camping, nous expliquait que l’année dernière un requin a croqué un nageur dans la baie de Byron, et que la plage de Newcastle avait été fermée deux semaines récemment car un banc de requins blancs avait été signalé près des cotes!!! J’avoue qu’on se baigne sans aucune appréhension car on reste dans les lieux peuplés… Je ne tenterais pas une brasse sur une plage désertique, pas trop envie de faire le remake des dents de la mer!!!
À midi, lorsque le soleil tape fort, nous partons déjeuner à l’ombre des pins ombrageant le camping..  Saucisses ou hamburger au barbecue avec salade verte: repas équilibré :-) !!! Il faut toujours se méfier des animaux sauvages qui traînent à la recherche de nourriture… Nous nous sommes faits avoir en préparant nos burgers, quelques minutes d’inattentions et nos beaux pains ronds ont fini picoré par les dindons :-(

Les boutiques en villes sont plaisantes mais hors budget!!! Quelques frustrations et nous reprenons le chemin de notre forêt de pins ou des centaines de perroquets multicolores répondent au monologue de l’océan. A la nuit tombée, ils interrompent soudainement leur chant et nous retrouvons le doux son des vagues!!!

Les filles sont tombées sous le charme de Byron. Le dernier jour, en quittant la plage, Bonnie m’a dit qu’elle ne voulait pas partir car nous étions trop bien ici:-))) L’Australie a tout pour plaire aux enfants!!

 

 

Le 6 mars:

Nous voilà de retour à Sydney !!! Trois semaines sur la côte Est, 3300 km au compteur…
Les autoroutes sont limitées à 110 km/h, ce n’est pas la qualité des autoroutes françaises mais ici, à part quelques parcelles à l’approche des grandes villes, elles sont gratuites!!! Les indications sont précises et nombreuses, on s’est orienté sans aucune difficulté. Pam nous a prêté son TomTom qui nous a aussi bien aidé! Il y a de nombreuses aires de repos et des points d’informations un peu partout, ils proposent de nombreuses cartes et divulguent d’excellents conseils. Chaque ville possède son parc avec tables de pique nique, point d’eau et barbecue à disposition….sans oublier des toilettes propres et gratuites! Concernant l’essence, il ne faut pas hésiter à faire le plein quand on croise une station ou le prix est correct … Les prix varient de 1,11$ à 1,35 $, la différence est énorme! Concernant les campings, l’offre ne manque pas!!! Les australiens sont des gros consommateurs de camping, ils partent pour les vacances ou pour le week end! Il y en a avec des cuisines aménagées où des frigos, bouilloires et grilles pain sont mis à disposition. L’électroménager est en bon état et les utilisateurs sont soigneux, ils laissent propre et rangé après leur passage!!! D’autres camping sont situés dans des parcs nationaux, il faut souvent réserver avant d’arriver et régler par téléphone ou dans le point information le plus proche… Quand on arrive tard, c’est fermé !!! Nous sommes repartis plusieurs fois sans avoir réglé puisque le bureau n’était pas encore ouvert!!! Le confort de ces campings varie, parfois on y trouve des douches chaudes, parfois que des toilettes sèches….
Les plages de ville sont toutes équipées de douches et de points d’eau potable.. Et une fois encore, tout est propre et parfaitement entretenu!!!
Concernant les courses, il y a de grands supermarchés, comme whoolworths, qui proposent de tous mais à des prix assez élevés… Le pain de mie est excellent, parfait pour nos sandwich et nos petits déjeuners! Le conditionnement des produits diffère grandement de la France, les yogourts sont en pôts de 500 gr. à 1kg, les boîtes de céréales font souvent 500 gr., les bouteilles de jus d’orange ou de lait frais sont disponibles en deux litres… Les australiens voient les produits en grand!!! Le rayon boucherie est bien achalandé, les saucisses et la viande sont de bonne qualité pour des tarifs tout à fait correct… Les fromages sont à l’inverse décevants, on trouve de nombreuses pâtes moles mais pour des français le goût est bien fade!!! On a peu bu mais les vins blancs, comme les sauvignons de chez Margaret River étaient plus que corrects….

Ça fait bientôt un mois que nous sommes en Australie et le temps est passé à la vitesse de l’éclair !!! On adore à l’unanimité ce pays et on se verrait facilement y vivre quelques années !!! Les gens y sont vraiment charmants et accueillants!!! C’est d’ailleurs assez surprenant de rentrer dans une boutique et de s’entendre dire !  » hey, good afternoon, How are you today? » La premier fois, surprise de cet intérêt à mon égard, j’ai tourné la tête pensant que la vendeuse s’adressait à une autre personne, mais très vite j’ai réalisé que les australiens sont très polis et qu’ils savent directement te mettre à l’aise … Quel différence avec nos boutiques en France ou dire bonjour est devenu si rare!!! Nous avons été frappés par l’adoration  des australiens pour la France, pas pour les côtes mais pour le charmes de ses vieilles pierres!!! Le vieux continent, d’où sont originaires la plus part des habitants d’Australie attirent et fascinent… Ils savent situer les principales villes française, ils connaissent la situation économique de notre pays et la réputation de notre président :-)

 

Le 7 mars:

HAPPY MARDI GRAS
Ce soir c’est « Sydney Gay and Lesbian Mardi Gras Parade ». Des centaines de milliers de spectateurs viennent assister au carnaval ou 10000 gay et lesbiennes costumés, parfois très légèrement, défilent entourés de chars décorés et de musique rythmée! Les plus âgés ouvrent le show, ils sont assis dans des bus indiquant leur âge, ce sont les précurseurs, les premiers qui ont osés faire leur « coming Out » et assumer leurs différences dans une Australie des plus conservatrices… Puis enchaînent les sportifs dont les rudbymans qui sont acclamés car ils osent eux aussi afficher leur préférence sexuel dans ce sport se voulant si »viril »!
Le défilé dure plus de 3 heures, les filles ne ratent rien de ce spectacle, parfois étonnées, elles nous regardent pour nous manifester leur surprise. Elles recevront des bracelets arc-en-ciel, des colliers, un chapeau et on rentrera recouvert de paillettes ;-)

 

Le  9 mars:

Départ pour le sud, une bonne journée de route pour avaler les centaines de kilomètres qui séparent Sydney de Port Fairy!
Première nuit sur une aire d’autoroute … Il y a plus sympa comme arrêt mais nous avons été viré du seul camping avoisinant vu que nous nous sommes installés avant de nous rendre au bureau!!! Il faut dire qu’il était 20h et nous pensions que le bureau était fermé… Le propriétaire a fait un tour et lorsqu’il nous a vu, il n’a rien voulu entendre et nous a prié de partir!!!

 

Le 11 mars au soir:

Port Fairy super promenade au phare et le long du littoral …on croise des Walliby qui sautent sur les dunes, des dizaines de cygnes noires au bec rouge qui plongent leur long cou dans la mer pour attraper des poissons mais aussi de nombreux oiseaux morts sur la plage, on apprend que le phénomène est fréquent à cette période, ce sont des oiseaux migrateurs morts d’épuisement.

La Great ocean road serpente le long du littoral qui est une succession de falaises déchiquetées et de petites criques de sable blanc. Les vagues s’abattent avec violence sur la roche friable, la côte balayée par le vent se sculpte , se transforme …Des arcs apparaissent et disparaissent en quelques décennies…Les Twelves apôtres sont ainsi plus que huit, les autres se sont écroulés sous la force des intempéries. Les 120 km de cote entre le cap Otway et Port Fairy sont appelés « le cap des naufragés » en raison des nombreux bateaux qui se sont échoués à cause des récifs …
On passe la nuit à Johanna Beach dans un Park national… Des grands perroquets noires planent au vent… Il souffle fort ce soir… Le temps est passé à l’automne, il fait vraiment frais!!!
Ce soir, ce sera pâtes au pesto et un bon vieux film que Maje va adoré …Flash Danse…. Un retour en arrière qui fait du bien …;-)

 

Le 12 mars:

Journée au Cap Otway… On rencontre enfin des koalas d’un peu plus près ….le Park national comprend une partie payante, il est possible de visiter le phare et la maison de la radio station. Cette maison abritait le matériel permettant le contact entre l’île de Tasmanie, les bateaux et le continent australien. À l’entrée, les filles ont reçu un cahier pour les enfants, elles doivent répondre à des questions concernant leur visite. Elles ont adoré fouiller, chercher les indices, elles se prenaient pour des détectives;-) Le cap possède aussi ses histoires surnaturels qui a un peu effrayé Maje!!!
Nous sommes montés au sommet du phare…. L’accès à la lentille de frénel était interdit au public… Un panneau jaune affichait le dessin d’un homme entrain de monter les escaliers barré pour signaler l’interdiction… La tête du bonhomme avait disparu (sûrement décollée) …Bonnie a interprété le panneau à sa façon …:  » Maman regarde, les bonhommes sans tête n’ont pas le droit de monter ses escaliers!!! »;-))

Le 14 mars:

Melbourne…

Derrière ses grattes ciel récents, ses rues perpendiculaires et ses immeubles à l’architecture très moderne se cache une ville avec une âme très européenne … Les wagons du tram historique nous projettent quelques décennies en arrière quand des centaines d’italiens et de grecs débarquaient apportant dans leurs valises leur culture et leurs traditions.. Au Pellegrini’s, l’odeur du café emplie le restaurant au décor inchangé depuis les années 50… Installés au comptoir de zinc et assis sur de hauts tabourets tapissés de cuir rouge, nous avons savouré un excellent cappuccino tandis que les filles se délectaient de Granita à la pastèque !!! Le serveur, un italien d’un certain âge débordant de bonne humeur, a ajouté dans une coupelle trois boules de glaces et deux biscuits qu’il a généreusement offert aux filles!!! Au moment de régler, il nous a encaissé que les deux cappuccino précisant que les granita étaient cadeaux pour les filles car elles étaient jolies et souriantes ;-)
La ville de Melbourne offre de nombreux espaces créatifs aux artistes. Au cœur du centre ville, les enseignes de luxe côtoient de petites allées ou graffitis et pochoirs sont autorisés. L’art de rue de Hosier Street est un lieu touristique réputé.

Nous avons déjeuner près de Fédération  square dans une ruelle aux nombreux restaurants proposant salades organiques et burgers … La déco est soignée, colorée, les serveurs accueillants.
Le tram est gratuit dans le centre de Melbourne, il est très facile de se déplacer d’un quartier à un autre. Les australiens sont très généreux de leur temps, dès que tu ouvres une carte dans la rue, on vient te proposer de l’aide. Les français ont tant à apprendre de leur disponibilité aux autres!!!  Ils savent vivre et prendre le temps de vivre… À Melbourne les boutiques ferment aussi à 17h, laissant du temps libre pour tous ceux qui travaillent! Ils passent leur soirée en famille ou à faire du sport … Les patrons vivent au même rythme.

Sur le chemin de retour au camping, le tram à traversé le quartier de Brunswick ou nous avons craqué  pour une petite terrasse : l’appel de l’apéro était trop fort, nous sommes descendus au premier arrêt! Une cave à vin jouxtait un bar. Il était possible d’acheter sa bouteille de vin  à la cave et de la boire en terrasse … Conseillé par le tenancier, on a pris un sauvignon australien pour 17$ qui était excellent!!! Non seulement le prix de la bouteille ne change pas quand on la boit sur place mais en plus ils nous l’ont servi dans un seau à glaçon avec de beaux verres!!! Je suis allée chercher au bar deux sprites pour les filles et le propriétaire de la cave est apparu derrière le comptoir et à offert les deux boissons !!!! C’est tellement surprenant une telle générosité envers des étrangers !!!
Brunswick street doit être le quartier bobo de Melbourne, il y a de belles boutiques originales, des restaurants à thème, des disquaires … On y croise des jeunes lookés … C’est très sympa!

 

 

Le 15 mars :

Réveil matinal pour remplir notre panier de produits frais au plus grand marché en plein air de l’hémisphère Sud!!! Depuis 1878, le Queen victoria market alimente les habitants de Melbourne en produits frais à des prix défiants toutes concurrences!!! Malheureusement à présent, les étals de fruits, de poissons, de viandes sont tenus massivement par des chinois…l’aspect traditionnel disparaît avec ces nouveaux propriétaires…Seuls les stands de produits laitiers et de pâtisseries ont résisté !!! Un boucher a affiché fièrement son identité australienne en décorant son stand de drapeaux du pays, nous avons acheté notre viande chez lui. On lui a parlé de notre étonnement et il nous a expliqué que dès qu’un stand est à vendre les chinois l’achète au prix fort… Ils s’allient et surenchérissent tant que les vendeurs cèdent. Heureux de discuter avec nous, il a ajouté dans notre sac deux merguez à la française pour qu’on les goute:-)

Après le marché, gaston nous avait prévu une journée « sportive » au Grand prix de formule 1 de Melbourne!!! Nous nous sommes mêlés à la foule pour voir et entendre ces bolides réaliser leurs tours de circuit. L’ambiance était bon enfant malgré le monde.
Un corner proposait des tas d’activités gratuites et de qualités pour les enfants. Maje et Bonnie ont pratiquement tout essayé! Elles ont participé à l’école Porsche qui leur enseignait les règles de conduites puis leur faisait appliquer sur un circuit. Il fallait les voir avec leur casquette bleue Porsche pédaler leurs voitures en plastiques rouges, elles étaient les seules filles à participer mais pas les dernières sur la route!! L’école leur a remis un diplôme dont elles n’étaient pas peu fière !!;-)
Avant le commencement du Grand prix, il y a eu un show aérien exceptionnel avec un mirage qui a terminé sa prestation en montant comme une fusée dans le ciel jusqu’à disparaître, un boing de Kantas qui a fait des figures juste au dessus de nos têtes et cinq avions de voltige qui ont animé le ciel de Melbourne pendant 20 minutes!!!
L’hymne national a aussi été joué et à notre grande surprise, le silence a de suite régné, toute la foule présente s’est levée et a chanté!!! Nous n’avons jamais vu un tel esprit patriotique en France!! Nous étions tout ému!

Concernant le résultat de la course : Hamilton a gagné le premier grand prix de la saison!!!
Gaston était aux anges, trop heureux de sa journée !!!

Pour terminer la journée, nous avons fait un rapide tour au nord de la péninsule de Mornington à Brighton pour voir les  Martha Bathing Boxes, cabanes de plage colorées datant du 19ème siècle. Elles sont protégées et entretenues depuis 1935 et font intégralement parties du patrimoine de la baie de port Phillip. Elles s’alignent sur quelques plages, affichant des couleurs vives et parfois des dessins. Partir les découvrir est une superbe balade à faire sur les plages

Jervis Bay:

Arrivée tardive dans le Park national… Nous sommes accueillis par 5 grands grey kangourous … Sûrement les derniers que l’on voit avant longtemps:-( dans trois jours c’est déjà notre départ d’Australie!!!:-(
Sur la route venant du sud, nous nous sommes arrêtés à une coopérative de poisson ou nous avons approché de grands pélicans! Une autre halte dans une laiterie, nous a permis de déguster différents fromages de la région … Et d’en acheter :-)  Le fromage est ici un luxe, les prix sont exorbitants, et je ne parle pas des fromages français… Un fromage de chèvre se vend plus de 20$!!
Ce soir, notre barbecue sent bon le Blackfish… Il a attiré de nombreux opposums qui n’hésitaient pas à grimper sur la table pour s’approcher de notre dîner :-)
En dessert, petit morceau de fromage australien, du cantal fumé très parfumé!!!
On passe notre dernière nuit dans notre vieux campervan qui aura cumulé plus de 6000 km sans défaillir  !!!

Notre réveil s’est fait au rire des kookabooras. Des dizaines de perroquets colorés ont animé notre petit déjeuner !!! L’Australie est un pays magnifique pour sa nature et sa faune… Les parcs nationaux entretiennent la nature, préservent la vie sauvage et offrent des structures pour permettre aux touristes comme nous de profiter de cette beauté !!!
Le camping borde une somptueuse plage de sable blanc ou il doit faire bon se baigner lorsque l’eau est plus chaude…. On aura plongé rapidement les pieds dedans, en 40 jours, nous sommes passés de l’été à l’automne … La température de l’eau s´en ressent fortement!!! En ajoutant le fait que plus on va au sud, plus il fait frais, on peut dire qu’on aura pas usé nos maillots de bain ces derniers dix jours!!!!:-)

 

En résumé l’Australie ….

- des gens accueillants à l’image de Pam qui nous a ouvert sa porte et son cœur comme personne!!!! Nous avons à présent une tante en Australie;-)
- un peuple fier de son pays qui le respecte, le préserve et prend le temps de le découvrir !!!
- un trip de 6000 km (pour 600€ d’essence)
-39 jours dont 10 en Victoria, 20 le long de la sunshine coast et de la golden coast, 9 à Sydney.
- la rencontre avec les kangourous, les wallibis, les opossums voleurs, le rire fantastique des Kookabooras, les ibis qui fouillent de partout avec leur long bec, les dindons sauvages, les millions de perroquets de différentes couleurs, les pélicans, les dauphins, …. Et le surf au milieu des requins (on les a pas vu , mais on nous a prévenu de leur présence )!!!
-des robinets, des tables, des barbecues à disposition de partout le long des routes, des plages, dans les parcs, … Ils sont propres et les australiens les nettoyent après utilisation… Ils ont le respect des services publics!
- des toilettes publiques partout et très propres
- des douches publiques le long des plages avec des espaces pour se changer
- des points d’information dans la plus part des villes avec une documention complète, des cartes gratuites, des petits guides en couleur très bien fait!!
- du pain de mie aux graines excellents, de la viande de qualité, des fruits parfumés, …. Des produits de qualité!
- une végétation époustouflante, la rainforest avec des arbres gigantesques ..
- des plages propres sans être nettoyées

Dernière journée avec Pam pour une virée à Manly Beach en ferry… Promenade le long de l’océan et dernier bain dans les vagues… L’eau est nettement plus chaude à Sydney qu’à Melbourne !!!
Avant de reprendre le ferry, on s’arrête dans un bel établissement pour un apéro aux bons vins australiens… La décoration est soignée, le carrelage, l’éclairage, les sièges tout est beau!!! Pam semble très contente de partager ce dernier verre avec nous!!! Et nous, nous sommes ravis!!!
Il fait nuit quand nous embarquons sur notre bateau pour retraverser la baie de Sydney et regagner Circular quai … La vue sur l’opéra et la ville illuminée est superbe!! Nos yeux ne sont pas assez grands pour pouvoir profiter de toutes les lumières illuminant la nuit… Notre dernière vision de L’Australie ne pouvait pas être plus belle….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>