IN LOVE WITH INDONESIA

Le 14 janvier

Nous sommes heureux d’arriver à Bali:-))) Kuala Lumpur était bien trop fade et bétonné à nos goûts!!!
Nous faisons faire nos visa à l’aéroport, simple formalité qui nous coûte un peu plus de 100$ pour nous 4… Lorsque l’on récupère nos bagages, il nous manque le moret que nous avions acheté aux filles … On remplit une déclaration de perte et on part à la recherche d’un taxi pour Ubud… À peine sortis de l’aéroport qu’une quinzaine d’indonésiens vêtus d’une chemise bleue nous interpellent pour nous proposer leur service … À leur vue, Maje s’exclame:  » Ho maman il y a plein de schtroumpfs ici » ;-)

Il nous faut une bonne heure pour rejoindre Ubud. Nous trouvons à la Sadru House un petit bungalow équipé d’une terrasse avec fauteuils en bambou au cœur d’un jardin familiale… La patronne ketut est très accueillante, on paye 220 000 roupies (soit 14€) par nuit incluant le petit déjeuner servit sur notre terrasse…
Le premier matin nous sommes réveillés par une cacophonie d’enfer provenant du jardin… Le coq et les nombreux oiseaux en cage chantent le levé du soleil… Pour les accompagner, quatre australiens, demeurant dans le bungalow situé en face du nôtre, conversent bruyamment et balancent de la musique à fond !!! Leur départ imminent pour une autre ville nous réjouit!!!!

Le 16 janvier

On nous sert un copieux petit déjeuner composé d’un banana pancake, de fruits frais et d’un thé …
Nous avons loué les services d’un taxi pour nous promener aux alentours d’Ubud…  Gaston a tellement bien négocié le tarif de la journée que notre chauffeur à préfèré ne pas faire la course et il n’est jamais venu au rendez vous!!! Heureusement les offres de taxi ne manquent pas dans la rue et nous trouvons facilement un autre véhicule pour un tarif raisonnable !!! La journée se partage entre visites de temples et belles marches au milieu des rizières en terrasses.

Le riz est l’aliment de base des balinais, ils en mangent aux trois repas!!! Sa production nécessite trois mois, ils récoltent ainsi 4 fois du riz par année … Les rizières d’Indonésie sont très différentes de celles du Népal!!! Ici les plants baignent dans l’eau, le travaille est fastidieux, les femmes restent pieds nus dans la boue pendant des heures…
Nous avons visité une plantation de café nommé Satrya…A l’entrée, de nombreux arbres fruitiers sont présentés, des cactus à dragon fruit, des arbres à café, à poivre, à ananas,  des pieds de vanille, … On nous a présenté les étapes nécessaires à la réalisation du café Balinais avant de nous installer autour d’une table pour nous faire déguster une dizaine de boissons: différents types de café, de thé et du chocolat chaud, le tout issus de leurs productions!! Le café au ginseng, très  parfumé, est plutôt une réussite. Après la dégustation,  on nous dirige naturellement vers le magasin ou toutes les boissons goûtés sont disponibles en différents conditionnements… Il est bien vu d’acheter bien qu’on ne nous pousse pas à la consommation, l’accueil est plutôt soigné et agréable. Le café le plus cher proposé est le mangouste café. Sur l’arbre, lorsque la graine murit et devient rouge, elle est parfois mangée par un animal appelé la mangouste. Ces animaux digèrent les graines et les régentent dans leurs excréments. Ceux ci sont ramassés,  les grains sont récupérés, nettoyés à l’eau, séchés, pelé et grillés à la poêle avant d’être mixés… Ce café est le plus cher au monde!!!

Après cette journée à sillonner une partie de l’île, on constate que malgré le flux important de touristes les balinais ont su conservé leur calme et leurs coutumes … Ils se sacrifient quotidiennement au rituel des offrandes qu’ils disposent devant les commerces, les autels ornant les jardins, les véhicules… Chaque matin, Ketut dépose sur l’escalier de notre bungalow une petite boite carré faite en feuille et contenant des fleurs, des épices et de l’encens…

Ce soir, nous sortons !! Au programme spectacle de danses balinaises!!! Ketut nous a offert les billets des filles pour deux places achetées car elle fait partie de la troupe se représentant ce soir … Nous partons à l’inconnue mais l’important est de voir les filles ravies et excitées d’aller à un spectacle… Le show débute par l’arrivée sur scène d’une trentaine de femmes plutôt âgées en habit traditionnel, elles s’installent de chaque côté de la scène et entament un morceau de musique grace à leur instruments balinais… Puis des danseuses entrent en scène, elles sont parées de la tête aux pieds, leur maquillage est exagéré pour intensifier les mouvements de leurs yeux… Leurs regards sont mystiques, intenses, pénétrants … Elles paraissent envoûtées tant leurs yeux semblent grands, figés dans le vide, dépourvus de sentiment… L’art balinais c’est aussi l’art des mouvements de doigts… Dès leur plus jeune âge, lorsque les os sont encore suffisamment mous pour être assouplis, les danseuses apprennent à tordre leurs doigts vers l’extérieur et à dissocier leurs mouvements ..

Le 17 janvier

À notre arrivée à Ubud, nous pensions louer un scooter mais contrairement aux autres pays visités jusqu’à présent, il semble interdit de circuler à 4 sur un véhicule…nous n’avons jamais croisé, jusqu’à présent, plus de deux personnes par scooter… Outre le fait qu’il nous faudrait loué deux véhicules, notre plus grand frein à rouler en deux roues provient de la circulation très dense … Des dizaines de scooter les uns à côté des autres alternent avec les taxis… Le casque est obligatoire hormis pour les femmes habillées en habit traditionnel … C’est étonnant mais elles sont considérés comme prudentes… Leur tenue est leur pass droit !!

Cette après-midi c’est SPA pour tout le monde!!! Gaston a choisi une adresse recommandé par le guide du routard: soins de qualité dans cadre raffiné pour tarif très honnête … Il n’y a plus qu’à tester:-) Ma sœur nous a offert un petit billet pour Noël destiné à un chouette massage pour toute la famille :-) c’est aujourd’hui !!!
Avec Gast. on choisit le full package tête corps pied et bain de fleurs pendant 4h30!!! Pour les filles, l’institut nous conseille un massage d’une heure suivi d’un bain aux pétales de fleurs !!! Elles s’occuperont les trois heures restantes avec les iPad. On a aussi repéré une pizzeria à 100 m de l’institut… Nous commençons notre soin par un massage du corps, un scrub intégral et le bain aux pétales … Les filles jouent jusqu’à ce que la faim les taraudent!!! Elles ont chacune un billet en poche afin de d’offrir une pizza Marguerite … Une jeune fille de l’institut les accompagne au restaurant, elles ont commandé, mangé toutes les deux et payé en sortant chacune leur billet qui égalait le montant de la pizza:-) Une serveuse les a ensuite reconduit au centre de soin ou elles ont été prises en charge pour leur massage…
Pendant ce temps, les parents indignes passent entre les mains du personnel de l’institut … On enchaine soin du visage, massage du crâne puis massage des pieds … On ressort détendus et épuisés par tant de relaxation…Bonnie s’est même endormie suite à son bain :-)
Maje est très fière de sa virée au restaurant sans les parents et nous avoue que c’était trop bien de manger qu’avec les doigts ;-)

 

Le 18 janvier

Changement d’île…embarquement pour Lombok et plus précisément Kuta, petite ville au sud de l’île connue pour ses belles plages et ses vagues idéales pour le surf!!!!
Nous sommes passés par une agence qui nous a organisé le transport de notre hôtel jusqu’au port de Lembar… Nous avions rendez vous entre 6h30 et 7h du matin pour notre pick-up et notre van est arrivé à 8h10!!! De quoi agacer…
Arrivés à Padangbai, nous sommes dirigés vers notre slow ferry qui est retardé pour un soucis de moteur… À 10h nous lâchons les amarres, c’est partie pour 5 heures de traversée !!! Il est possible de faire plus rapide grâce au speed boat mais c’est trois fois plus cher!!!! Le ferry ne s’apparente pas à un bateau de croisière ( réelle déception des filles qui s’imaginaient y trouver une piscine abord comme lors de nos traversées en Corse!!) c’est un gros bateau contenant un sous sol avec les véhicules et un étage pour les passagers  ..  Pas de bar mais une poignée de femme qui se  ruent sur tous les voyageurs avant le départ du bateau afin de leur vendre du riz, des chips ou du café …Nous sommes très peu d’occidentaux, le confort très limité du ferry n’attire guère, seuls les voyageurs à petit budget se risque sur ce genre de transport !! La mer est calme, la traversée s’effectue lentement et tranquillement… Les filles regardent un film et nous disputons une partie de Scrabble :-) Un dauphin accompagne notre embarcation pendant un temps et la pluie nous accueille à destination…
On débarque à 15 h… À peine à terre les chauffeurs de taxi nous alpaguent pour nous proposer leur service à un tarif exorbitant annonçant deux heures de route pour Kuta et des tarifs fixes imposés par une corporation!!! Gaston ne se laisse pas influencer, et nous poursuivons notre chemin… Le prix diminue alors comme par enchantement et en moins d’une heure nous arrivons au petit village de Kuta… Suivant le guide du routard, nous trouvons un hébergement très sympa qu’on négocie avec la location d’un scooter pour 240000 IND roupies, soit 15€ !!, petit dej compris… La vie est vraiment bon marché ici!!!
On s’installe et on fille découvrir la ville à scooter…Le changement avec Bali est surprenant. Ici la nature est reine, le tourisme n’a pas encore ravagé les côtes et l’esprit des gens… Les locaux sont souriants et accueillants, les plages sont vierges de construction en béton et les bœufs évoluent librement… Il y a trois jours je parlais des scooters à Bali, du port du casque obligatoire et de l’impossibilité de rouler à 4 sur un scooter … Ici, on reprend nos vieilles habitudes et les locaux sourient en nous regardant passer!!!

Le 19 janvier

Il fait un temps de rêve et c’est sous la contrainte que nous travaillons les cours du CNED avec Maje!!!
Après le déjeuner, on file à la plage… Un français nous a parlé d’une hanse magnifique à l’ouest de Kuta… On traverse des rizières, on monte des collines boisées, on domine la côte sauvage… C’est tout simplement superbe!!! Lombok est bien différente de Bali, l’île est à majorité musulmane, il y a ainsi de nombreuses mosquées et l’appel à la prière qui raisonne plusieurs fois par jour… Les infrastructures touristiques sont plus rares, l’électricité a été installée il y a moins d’un an dans les villages autour de Kuta, les paraboles n’ont pas encore trouvé leur place et les télévisions sont encore un luxe peu accessible!
Après 30 bonnes minutes de scooter, on atteint un village de pêcheurs qui s’alignent le long de la plage de Selong Blanak. Les habitations traditionnelles sont en bambou et toits de chaume . Quelques locaux discutent à l’ombre, un ancien répare ses filets, une femme tourne des épis de maïs sur des braises et des dizaines d’enfants, sourire au lèvre, viennent à notre rencontre. Des prahus colorés  occupent les premiers mètres de la plage.  Ces belles embarcations étroites doté d’un flotteur en bambou sont des bateaux de pêche!!!
Contre leur coque, des filets alignent leurs bouées faites en pliages de tissus ressemblants à des fleurs. Des femmes préparent puis font cuire le poissons du jour sur des barbecues fabriqués avec une bassine en fer …elles forment des brochettes de poissons qu’elle tournent au-dessus des braises…
La plage est telle on imagine une plage de rêve, du sable très blanc et fin, un emplacement dans une hanse la protégeant du vent, une petite houle permettant de commencer le surf dans les meilleurs conditions, de l’eau à 27 degré , des canards se dandinant sur le sable et quelques cabanes proposant des coco vertes, des nasi goreng et des locations de surf… L’ambiance est vraiment cool, les touristes sont peu nombreux et les locaux sont accueillants et contents de nous voir  … Esperons ce paradis soit épargné encore longtemps des constructions!?!

!!! On loue deux planches et un body board pour les filles pour 80000 indR soit 6€… Je précise les tarifs pour bien réaliser le coût de la vie locale!!! Un local nous montre rapidement les bases du surf avant que nous nous empressions de rejoindre l’océan … On galère mais notre motivation finit par payer et on arrive à prendre plusieurs vagues!!;-) On est super fière. Après une heure et demie à l’eau, à ramer, tenter, tomber, recommencer…nous sommes lessivés et on ramène notre matériel… On pensait prendre un cours le lendemain mais notre loueur qui nous a observé nous annonce que nous sommes arrivés plusieurs fois à prendre des vagues et qu’un cours maintenant est inutile… qu’il faut pratiquer!!! Nous constatons nos brûlures sur le torse … Nous nous sommes irrités avec la board???

Nous sommes au sud de Lombok à Kuta, un petit village situé au milieu de plages superbes encore bien préservées du tourisme. La vie est y très cooool! Et on comprend facilement que des français aient choisi d’y poser leurs bagages six mois par an!!

Hier soir nous avons mangé dans un restaurant marocain, tajine au citron et olive, kebab amélioré au bœuf épicé, c’était excellent … Ça fait du bien de retrouver des saveurs oubliées depuis plusieurs mois…Du bonheur bien que la note soit salée comparé aux prix pratiqués dans les restaurants voisins !!!

Nous sommes arrivées à Kuta il y a maintenant 4 jours. Nous avons dès le début loué des surfs pour tenter de prendre la vague… Il y a un spot parfait pour débuter. Après maintes tentatives, nous sommes arrivés plusieurs fois à nous mettre debout sur la planche et à glisser. Il faut maintenant pratiquer!!! On passe ainsi deux trois heures chaque jours dans l’eau…On rentre heureux mais exténué, c’est un très physique comme sport!!!!  Hier, en m’acharnant sur ma planche, je me suis cassée un petit doigt de pied…j’ai continué et 10 minutes après je faisais la machine a lavée, prise dans un rouleau, mon surf a alors heurté ma cuisse en pleine vitesse … Très douloureux, la collision, j’ai du sortir de l’eau, je pensais à mettre mon pied à terre!!! Aujourd’hui j’ai un bleu énorme sur le muscle !!! A me voir, l’image de la surfeuse en prend un coup … Je suis cassée, j’ai un coup de soleil écarlate sur le nez et je boîte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>