IMG_8233

Le 25 août 2014:

Ca y est !!! Arrivée à Delhi ….37 degrés..

Taux d’humidité de 45 %!!!

Maje trouve qu’il fait trop trop chaud et Bonnie que ça sent trop trop mauvais !!! Ça promet!!!;-)

Les filles sont surprise du pays!!! Ce qui est tout à fait normal !!!
;-) Bonnie n’aime pas la couleur des gens… Ils sont tout marron et elle les trouve moche!!! C’est sûr qu’à La Clusaz elle ne s’habitue pas au monde multiracial dans lequel nous vivons!!! Le TDM y trouve tout son intérêt;-)
…. On se sent très loin de nos montagnes ;-)…

Petit coup de blues du premier soir!!! Je vais lire une histoire aux filles pour leur changer les idées ;-)))
L’hôtel est sympa, le quartier typique et les gens sympathiques ;-))) c’est déjà ça !!;-)

                                                             IMG_8219

                                                 IMG_0296

                                               IMG_9901

                                              IMG_9903

JYOTI MAHAL; notre première chambre d’hôtel, balancelle sur le toit terrasse et…………………..

                                                                        IMG_9905

   ………………………………………Première séance de devoirs du CNED

                                                        IMG_7684

IMG_9211 IMG_9207

                                  IMG_2998

IMG_9206

IMG_9216

IMG_9205

IMG_9220

IMG_9204

                                                          IMG_2915

Le 26 août 2014 :

Pour notre  première journée en Inde, on a expérimenté les transports en commun : rickshaw, métro, autorickshaw,… c’est étonnant mais malgré le bazar ambiant les indiens font preuve d’avantage de civisme que nous !!!! Ils patientent en file avant de rentrer dans le métro, des places assises sont réservées aux femmes, ils sont aussi très généreux de leur temps pour renseigner … Il faut dire que nous ne passons pas inaperçu ;-)
Il fait terriblement chaud, on boit des litres… On va s’habituer!!;-) Demain visite de quelques monuments …aujourd’hui c’est adaptation et shopping conneries …déjà des colliers et bracelets dans le sac !!! ;-)

       IMG_3073

IMG_9253 IMG_9248 IMG_9247

IMG_8220

IMG_9260

IMG_7690

IMG_7681

IMG_7689

       IMG_7692

Le 27 août 2014:

Ce soir, dîner au Bukhara … Restaurant considéré comme l’un des meilleur au monde … (J’avais lu ça quelque part et noté précieusement l’adresse!!)
Verdict: nourriture savoureuse et délicieuse , assiettes copieuses, service irréprochable, des bavoirs autour du cou de chaque convive, établissement très propre avec possibilité de visiter la cuisine ouverte et décoration soignée  !!!!…par contre leur politique famille est à revoir!!!! :  les enfants sont refusés au premier service!!! Ils ne les acceptent qu’à partir de 21h30 et se limitent à un maximum de 10 bambins par soir!!! Les filles étaient les seules minis du restaurant mais elles ont été accueillies comme des princesses !!!! Elles sont même réparties avec un petit cadeau: un gobelet en cuivre!!!
La note est super salée pour l’Inde (plus de 100€ pour nous quatre). C’était notre petit festin pour célébrer le début de notre grand voyage!!!

                                                 IMG_7697   IMG_7705

 

 

 

Le 28 Août 2014:

Levé 4h30 du mat pour un train à 6h en direction de Jaipur… Il a beau être très tôt, la ville est déjà en effervescence … Même si certains ( et ils sont nombreux…) dorment encore à même le sol… Le hall de gare ressemble à un dortoir géant au milieu duquel les voyageurs tentent tant bien que mal de se créer un passage…
Le train, que je qualifierais de vieillot, offre un service dont la SNCF ferait bien de s’inspirer … À peine assis, un hindou au costume impeccable te sert une bouteille d’eau fraîche. Un peu plus tard, il t’apporte un petit plateau rouge sur lequel est posé une tasse accompagné de son Thermos d’eau chaude…

IMG_7710

IMG_7713
Le long de la voie ferrée le spectacle est tout autre…la misère est à son comble…les bidonvilles s’enchaînent à la sortie de la ville… Des familles s’entassent sous des tas de taules , certains hommes dorment à moins de 50 cm des rails… Des femmes font la vaisselle au milieu des déchets et des trains qui passent …et pourtant même la plus démunie d’entre elles possède une élégance étonnante … Leur sari coloré semble propre et neuf, leurs cheveux sont bien coiffés et elles s’ornent de bijoux de pacotille comme des princesses… Les hommes aussi sont bienveillants de leur apparence en portant un pantalon droit et une chemise toujours propre et sans accro … Les enfants vêtus de leur costume  d’écolier longent la voie ferrée en attendant que le train passe pour pouvoir traverser…Ils sont tous impeccables alors qu’ils vivent dans des conditions sanitaires médiocres ….
Mes yeux ne sont pas assez grand pour tout percevoir de ce spectacle qu’offre le train et mon esprit est trop étroit  pour tout comprendre du mode de vie de ce peuple. Pour apprécier  ce pays, il faut faire abstraction des déchets recouvrant le sol et s’attarder sur les sourires omniprésents de ce peuple!!!!
Pendant que j’écris le service continue … C’est à présent un plateau avec un plat chaud et un jus de fruit qui vient de nous être apporté!!!  C’est un service continue que nous livre ce serveur 5 étoiles…. Ça fait 2 heures qu’il s’affaire non stop et nous en sommes qu’à la moitié du parcours !!! Les 12 euros du ticket sont largement justifié ;-)

IMG_1661    DCIM100GOPRO

Le Palais des vents avec ses vraies fenêtres…. une façade juste pour montrer la splendeur et la suprématie et pas une habitation a l’intérieur.

À Jaipur, on ne pouvait pas manquer la visite du fort d’Amber qui est tout simplement magnifique!!!

IMG_7793

IMG_8131

IMG_7779

IMG_2932 IMG_2931

IMG_2905

IMG_7791 IMG_7781

photo 1-1   IMG_7789

IMG_7786

Petite détail d’une sculpture en marbre du palais. Enigme pour les enfants: vous pourrez y deviner, un scorpion, une fleur de lotus, une trompe d’éléphant, un poisson, une queue de lion un papillon…..

IMG_7769IMG_7770

Petit temple a l’entrée du fort…magnifique et toujours ces éléphants, symbole de noblesse, de domination….

Et puis c’est plus simple d’enfoncer des lourdes portes avec ces animaux …

IMG_7767IMG_7773IMG_7774

IMG_7777 IMG_7792

Pour les filles, le plus beau moment a été la rencontre avec les éléphants … Elles les ont nourri, les ont peint et sont allées faire une belle promenade après avoir été parées de la coiffe traditionnelle du Rajasthan pour se protéger du soleil !!!

                                    IMG_9908                     IMG_9910

 

 

IMG_9909                IMG_9911

 

IMG_1745

Petite dédicace a une jeune Gachette

Le 30 août 2014:

Départ de Jaipur…traversée de la ville grouillante d’activités , ses marchands à chaque coin de rue, ses vaches qui déambulent selon leurs envies , ses nombreux chiens errants, ses saris colorés voguant à leurs activités et ce très jeune garçon, au feu rouge,  qui vient quémander quelques pièces en échange de quelques fleurs fanées sûrement ramasser à même le sol..

IMG_3099

On peut encore entrevoir le orange de quelques pétales, il les a soigneusement regroupées dans un gobelet en plastique et il a ajouté quelques brins d’herbe tressés afin d’anoblir sa création d’une jolie anse…Il me regarde avec ses grands yeux noirs me suppliant de lui échanger  son œuvre contre  quelques roupies, il est plus petit que Bonnie et il est beau comme un prince! J’ai envie de lui acheter son bouquet, notre chauffeur m’en dissuade pour ne pas inciter sa mère à l’envoyer un peu plus au travail … Je lui souris… Il reste suppliant et lorsque la voiture démarre et commence à s’éloigner il me donne le plus beau des sourires et me salue de la main. Je lui répond et lui envoie un baiser…Il en fait de même et court après la voiture … Ça me réchauffe le cœur, mes yeux s’humidifient… il s’arrête au niveau de sa mère et nous continuons notre route vers pushkar…

 IMG_3091

La pluie est venue nous rafraîchir .. Espérons qu’elle ne nous amène pas son lot de moustiques que nous appréhendons tant avec Maje!!!! Certaines personnes sont des proies très  appréciables de ces prédateurs ailés… Avec Maje nous sommes le meilleur paliatif des gens qui nous entourent  et jusqu’à présent nous avons été enchantées de ne pas croiser le chemin de ses insectes!!!

Les filles se nourrissent essentiellement de bananes pour le déjeuner!!! Manoj, notre chauffeur, se fait une joie d’en acheter un régime chaque matin pour les trajets en voiture … Maje, qui vient de se régaler, me demande ou elle peut mettre la peau… Manoj lui dit de la balancer par la fenêtre … Maje nous fait alors cette belle réflexion: en fait, j’ai compris, l’Inde c’est un énorme composte !!! ;-)

photo 5

Contrairement aux idées reçues la route est pour l’instant très bien goudronnée, c’est une trois voies bien large à sens unique. La seule particularité provient de la conduite … Nous circulons en zigzaguant au milieu des camions, des voitures, des vaches … Personne ne se rabat sur la file de gauche pour permettre une conduite plus fluide…  Chacun poursuit son chemin…il est juste indiqué à l’arrière de tous les camions : Please blow horn … D’où cet incessant  fond sonore de Klaxons !!!!
;-)))

Il y avait des éléphants à Jaipur.. Et depuis hier nous croisons de nombreux cochons (ou sangliers!?!), des dromadaires, des paons… :-) Dès qu’un nouvel animal apparaît les filles font des bons et des cris de dingue … On ne risque pas de les manquer!!!;-)
Les vaches sont de plus en plus nombreuses depuis qu’on a quitté Delhi … Mais certaines plutôt mal en point et vu qu’ils n’ont pas le droit de les tuer, ils les laissent mourir la ou elles se trouvent !!!:-(

                              

IMG_8431

IMG_8916

 

Le 31 août 2014:

IMG_8474 IMG_8447

La quiétude de Pushkar est bienfaisante après la tumultueuse Jaipur et l’assourdissante Delhi … Lieu de pèlerinage bien connu , Pushkar est une ville sainte réputée pour les eaux de son lac qui laveraient de tous les pêchés et guériraient les maladies de peau…le rituel des ablutions veut que les pèlerins se rendent dans un des nombreux ghâts afin de s’immerger.. Il est pourtant difficilement imaginable pour nous que ce lac à la couleur douteuse ou les vaches se désaltèrent  et les eaux usées finissent, soit d’un remède quelconque aux problèmes de peau! Il l’a peut être été, il y a fort longtemps, mais l’arrivée des déchets non biodégradables ne s’est pas accompagnée des mesures d’assainissement et de l’apprentissage nécessaires afin de changer les habitudes de ce peuple qui jetait tous leurs détritus à même le sol…ainsi le plastique se mêle aux peaux de bananes et aux excréments des animaux errants …et les eaux de pluie ruissellent librement via les rues parsemées de ces déchets jusqu’au lac…

IMG_7860 IMG_7853 IMG_7852 IMG_7851 IMG_7857 IMG_7841

IMG_7829 IMG_7819

Les vaches sont nombreuses à Pushkar, elles sont nourries par le gouvernement ainsi que par les dons des croyants… Surprenant de réaliser que le gouvernement nourrisse les vaches, aussi sacrées soit elles, et non la population en besoin…

IMG_3096

IMG_7839

…Les femmes en saris et les hommes coiffés d’un turban orange évoluent dans cette petite ville au 400 temples souvent recouverts de chaux bleutée… Au couché du soleil les couleurs sont saisissantes, elles s’intensifient et des tableaux se créaient à chaque coin de rue…et pour parfaire ce plaisir des yeux, on déguste un jus de fruits fraîchement pressés …pastèque, grenade, ananas, kiwi, mangue, pamplemousse, …tous sont exquis, le plus dur consiste à choisir!!!

Le 01 septembre 2014:

Sur la route d’Udaipur, ce matin, je suis un peu moins rassurée concernant l’état des routes indiennes…j’avais pris goût à la belle trois voies séparant Jaipur et Pushkar… Ici c’est une simple route à double sens et pourtant nous sommes nombreux à nous partager le passage… Les camions ont une fâcheuse tendance à rouler au milieu!!!! Les motos circulent parfois à contre sens, il faut alors se créer un chemin entre un camion arrivant à droite, deux motos nous faisant face à gauche et des vaches traversant ou ruminant tranquillement sur les voies de circulation … Quand je fais remarquer à notre chauffeur que les vaches devraient privilégier  les champs au bitume, il me répond que l’Inde ne serait plus « Indredible India » si c’était le cas ;-)
On traverse des villages stockant des blocs énormes de marbre, les carrières avoisinantes auraient fourni le marbre si pure du Taj Mahal. Des camions de foins sont tellement chargés qu’ils ressemblent à des ballons de rugby!!! Ils entassent l’herbe dans une énorme toile qui déborde sur les deux flancs du véhicule !!!

Les motos sont souvent chevauchées par trois ou quatre personnes … L’homme conduit, la femme assise en amazone se place à l’arrière et au milieu on aperçoit un ou deux enfants protégés par leurs parents…aucun ne porte de casque … On a croisé quelques femmes au volant de scooteur, preuve que la société évolue mais elles sont très rares et principalement en ville!!!

La vie locale se construit le long des axes routiers, l’artisanat se dévoile  avec des femmes regroupant des herbes pour confectionner des balais, des hommes réalisant des chevaux en paille et tissus, des sculptures de Ganesh en plâtre entrain d’être peintes… On a oublié dans notre société le travail et le savoir faire que demande la fabrication de ces pièces importées et vendues à bas prix dans nos magasins de décoration.

IMG_9103

Le 3 septembre 2014:

Rapidement on pourrait dire qu’Udaipur s’apparente à Annecy… Une ville touristique au bord d’un grand lac entouré de collines boisées … La comparaison s’arrête là. Ici, les abords du lac ne sont pas parsemés d’habitations et le splendide city palais domine les lieux du haut de ses 30 mètres de haut et de ses 250 mètres de long . Udaipur est connue pour être une des villes les plus merveilleuses et les plus romantiques de l’Inde… Et pour nous, une des plus propres … Grace à l’affluence des touristes, les hôtels proposent des prestations soignées, des bougies illuminent les tables des restaurants, la nourriture est plus occidentalisée, nous avons dégusté de simples soupes de légumes et les filles ont accompagné leurs crêpes du petit déjeuner d’un bon chocolat chaud….

IMG_8020 IMG_8018 IMG_8013

 

 

photo 2-1 IMG_8009 IMG_8006 IMG_8002 IMG_7997 IMG_7994 IMG_7993 IMG_7990 IMG_7988 IMG_7986 IMG_7984 IMG_7982 IMG_7981 IMG_7804 IMG_7795

En Inde de Nord, c´est actuellement la saison des pluies qui s’exprime par quelques courtes averses qui abreuvent le lac et arrosent le paysage !!!
Mais aujourd’hui en partance pour Jodhur, c’est une forte pluie chaude qui s’abat sur le Rajasthan… Les couleurs de la ville perdent de leur éclat au profit du vert luxuriant des champs… Nous n’aurons pas eu la chance d’admirer Udaipur sous un ciel dégagé, pour nous consoler nous dirons que l’eau est bienfaisante pour cette région proche du désert …
La pluie qui s’est abattue en quantité toute la nuit, a formé d’immenses marres d’eau recouvrant toute la route… Cette dernière se rétrécit à mesure qu’on s’enfonce dans le Rajasthan…c’est à présent une voie unique goudronnée avec de larges bas côtés, les véhicules se partagent le bitume lorsqu’ils se croisent…
Sur le chemin, notre chauffeur nous arrête au Ranakpur temple… C’est un lieu sacré dédié à la religion jaïn !!! L’intérieur est somptueux, le raffinement de ces 1444 colonnes de marbre sculptées est époustouflant ….un seul de ces piliers n’est pas tout à fait droit pour rappeler que « Dieu seul est parfait, pas l’homme!! » Et pourtant face à ce trésor construit au 15ème siècle en seulement 50 ans on s’approche au plus près de la perfection…

En tant que femme, je suis frappée par les conditions de vie des indiennes… Si les meurs évoluent dans les grandes villes, les villages conservent leurs coutumes ancestrales… Les mariages sont encore arrangés par les familles et une dote doit toujours être versée par les parents de la mariée malgré l’interdiction du gouvernement de  perpétuer ses pratiques!!! Les femmes doivent se voiler devant les aînés de leur mari ainsi que face aux étrangers hindous. Elles mangent séparément des hommes  et passent leur temps à l’entretien de la maison, à la préparation des repas et à s’occuper des enfants. Manodj nous explique que sa femme aimerait souvent manger à sa table mais qu’il n’aime pas ça car il a horreur des chapatis froids … Et si sa femme est à table avec lui, elle n’est pas aux fourneaux!!!…
L’école est gratuite en Inde mais n’est pas obligatoire… La plus part  des jeunes filles rurales vont a l’école  quelques années mais n’ont pas la chance de mettre en application  leurs connaissances puisqu’elles sont mariées très jeunes!!! Plus longues sont leurs études et plus difficile doit être leur vie avec un mari imposé et une impossibilité de se réaliser au travers d’un métier …
On ne voit jamais une femme travailler dans un établissement touristique…même en cuisine ce sont des hommes qui s’activent !!! Les femmes sont aux champs, aux puits, au nettoyage des rues courbées en deux à balayer avec leur bouquet d’herbes sèches …

Le système de caste est encore très présent bien qu’interdit par l’état… On a pu entendre sur nos radios les journalistes parler des viols commis sur des filles de « basse caste »…
En discutant avec notre chauffeur, on apprend qu’il est d’une caste supérieur bien que ses parents soient très pauvres… La caste n’a rien à voir avec le niveau de vie mais avec les origines … Entant que membres d’une caste supérieur, sa famille ne se serait jamais abaissée à nettoyer les rues… Afin de permettre aux basses castes d’accéder à des postes dans l’administration, le gouvernement a imposé des quotas… 30% des emplois disponibles leurs sont réservés… Ce qui créait des tensions avec les personnes issues des castes supérieures qui prétendent aux mêmes postes!!! L’intégration est un sujet planétaire ….

Nous sommes arrivés au Bishnoi village Camp en fin d’après midi. Notre logement est une hutte de terre au murs peints… La nourriture n’est préparée qu’à base de produits locaux… C’est une famille Vishnoi qui a créé ce camp il y a 3 ans…
Les Bishnois (ou Vishnois) vivent selon des règles très précises: végétariens, non violents, ne pas boire d’alcool, protéger les animaux et les arbres, … Nous avons passé une soirée très agréable malgré la pluie qui continuait de s’abattre. Le repas était exquis, la nuit silencieuse et nos hôtes aux beaux yeux marrons très clairs étaient très accueillants.

IMG_9898

Le 04 septembre:

Après un copieux petit déjeuner traditionnel nous sommes repartis pour Udaipur la bleue …notre hôtel, une ancienne haveli de la vieille ville n’était accessible qu’en tuc tuc… les rues sont si étroites et si sinueuses qu’on se croirait dans un labyrinthe …l’eau ruisselle sur le sol au milieu des déchets qui ne sont pas ramassés les jours de pluie, les Klaxons raisonnent, chacun essaye de se créer un passage entre vaches, motos, tuc tuc et humains …
Notre logement est très charmant, les chambres sont disposées autour d’une terrasse offrant une magnifique vue sur la forteresse de Mehrangarh et la vieille ville aux maisons bleues. Les parties communes sont un véritable havre de paix avec une balançoire trônant au centre du salon qui a fait le bonheur des filles. De nombreux coussins et rideaux aux couleurs passées  tranchent avec les murs en calcaire ocre. Après la visite du fort nous profitons d’une accalmie pour découvrir la ville grouillante d’activités après le calme imposé par ses longues heures de mousson. Nous marchons en tongues dans 5 cm d’eau trouble, nos pantalons sont trempés, nous sommes moites et sales. Après 10 jours en Inde nous sommes moins regardant sur l’hygiène … Nous acceptons de nous déchausser pour visiter les temples sans craindre une quelconque maladie de peau, nous mangeons dans des restaurants aux cuisines moyenâgeuses, nous ne faisons plus boire les filles avec des pailles ….comme quoi on s’habitue à tout même au pire…

Le 05 septembre:

Ce matin le soleil brille sur Jodhpur la bleue et la chaleur a repris ses quartiers… La première chose qui vient à l’esprit de Maje est d’aller en ville trouver un tailleur pour réaliser le cadeau d’anniversaire de Bonnie… Le 9 septembre, notre minie aura 5 ans et nous avons décidé de lui offrir une jolie robe made in India;-)
Nous avons soigneusement choisi le tissu dans un bazar d’Udaipur et il ne nous reste plus qu’à trouver un tailleur pour la réaliser… Les habitants s’appliquent à nettoyer la rue bien encombrée suite à la forte mousson… On ne cesse de nous solliciter pour acheter perles, tissus ou épices …un hindous parlant quelques mots de français cherche à faire connaissance et nous explique qu’il est allé en France l’année dernière … À Chambéry !!! Ça interpelle, même nous, nous ne sommes jamais allés nous perdre à Chambéry;-) … On lie un peu plus connaissance et il nous mène chez un tailleur qui accepte de réaliser la robe selon nos recommandations pour 500 roupies … 6€!!! On récupère la robe un peu plus tard… Elle est exactement comme souhaitée et les finitions sont soignées …  Notre chauffeur nous dira plus tard qu’on aurait dû payer deux fois moins…mais en France nous aurions payé dix fois plus!!;-)

IMG_8150

 

 IMG_3098

          IMG_8149

 

IMG_8157

IMG_8165                          IMG_8166

IMG_2902          

                 IMG_8110

                                                          IMG_8161

 

Le 6 septembre 2014:

Départ au petit matin pour Jaisalmer la jaune… La golden city comme ils disent ici… C’est la ville la plus à l’ouest de notre périple au Rajasthan… la porte du désert de Thar où arrivaient les caravanes de soie et d’épices reliant la Perse à l’Inde…

IMG_8197

La ville est dominée par son imposant fort qui apparaît  tel un mirage sur fond de plaine désertique …Notre hotel est situé a l’intérieur des fortifications… Du haut de sa terrasse on domine la ville et on bénéficie d’une vue de toute beauté sur le palais. L’accueil y est des plus charmants, la chambre est raffinée et  la nourriture exquise… Vous l’aurez compris, on a adoré ce lieu.. Les filles ont même eu le droit à un cadeau pour leur départ: une statuette de Ganesh porte bonheur!!!;-)

IMG_8182

IMG_8181

Les ruelles à l’intérieur des remparts sont étroites et propres,  les façades jaunes contrastent avec le bleu du ciel, les anciens se reposent à l’ombre, les portes des maisons sont ouvertes, la vie se savoure lentement à Jaisalmer, l’écrasant soleil ralentit la frénésie habituelle ….
En fin de journée, une légère brise traverse la forteresse, la chaleur est alors moins étouffante et il est agréable de se promener au gré des multiples marchands à l’affût de quelques roupies…On constate que la plus part des touristes que nous croisons sont français ainsi de nombreux vendeurs nous accueillent par quelques mots dans notre langue… On discute, on marchande, on achète un pantalon d’Aladin à Maje, un cheich pour gaston…pas besoin de chercher longtemps pour se laisser tenter!!!

Lors de notre passage à Jaisalmer, nous avons déjeuner dans une maison appartenant à Chandra, petite femme au dos voûtée qui à plus de 70 ans s’active seule dans sa cuisine pour assouvir ses hôtes. L’adresse est inscrite dans le guide du routard et c’est une véritable expérience de s’y arrêter… Cette femme usée par le temps, cuisine à la minute assise à même le sol face à ses convives … Un simple matelas sert d’assise, on installe nous même nos tables basses, on note ce qu’on souhaite manger et on fait notre addition… Chandra parle très très peu l’anglais et ne sait pas écrire mais mon dieu qu’elle cuisine bien!!! Il ne faut pas être pressé, l’attente à l’observer préparer le repas fait parti du plaisir….

 IMG_9897       IMG_8193       IMG_8195    IMG_8225

Façade de notre hôtel

IMG_8180            IMG_8194

Terrasse de notre petit déjeuner, vue imprenable

IMG_8178    IMG_8216

 

IMG_8395

photo 2 photo 1

IMG_8206

IMG_8209 IMG_8416 IMG_8204

 

Le 8 septembre 2014:

À une bonne heure de route de la golden city, nous rejoignons le camp de notre prochaine halte… Nous sommes au pied des dunes de sable du désert de Thar. Des petites huttes blanchies à la chaux forment une adresse connue des chauffeurs puisque nous retrouvons quatre autres français et deux japonais venus, eux aussi, savourer le soleil couchant à dos de dromadaire… La chaleur est écrasante, on boit un chai à l’ombre en attendant que la température baisse… Les filles sont surexcitées de voir des dromadaires et à l’idée de monter dessus…
On a fait notre balade au soleil couchant… Maje et Bonnie se sont défoulées dans les dunes avant le dîner qui était accompagné de musiciens et de danseuses.
Puis un dromadaire, attelé à une charrette recouverte d’un épais matelas, s’est positionné devant le camp… Nous avons pris place sur ce carrosse du désert qui nous a conduit jusqu’à nos lits installés au milieu des dunes pour une nuit à la belle étoile ….c’était la pleine lune et à minuit nous étions le 9 septembre…le réveil de Bonnie pour ses 5 ans s’est fait au milieu des dunes :-) 

IMG_8380 IMG_8378 IMG_8377 IMG_8332 IMG_8284

 IMG_8273

 

IMG_8311                    IMG_8379

IMG_8307                    IMG_8382

 

 

Le 10 septembre 2014:

Sur la route de Mandawa, après avoir interrogé les filles concernant leur souhait pour la journée, nous avons visité le temple aux rats sacrés … Elles l’ont privilégié au fort de Bikaner!!!! Avec Maje et Bonnie, les animaux l’emportent toujours!!!!… Je me serais bien passée de cette visite même si l’étrangeté du lieu en vaut le détour …!!! Il faut se déchausser là aussi pour visiter le temple alors que les rats ( par centaine) évoluent à leur bon vouloir dans l’édifice au milieu des croyants … Les rongeurs sont nourris de lait, de graines et d’offrandes diverses dans de grandes gamelles … Si par malchance vous en écrasez un, vous devez le remplacer par un rat identique en or!!!! Il y aurait aussi 9 rats blancs censés porter chance à vie à celui qui les voit… Nous n’avons pas eu le plaisir de les croiser !!! J’étais heureuse de sortir de ce lieu aussi sacré soit il !!!! Ces bestioles m’inspirent  d’avantage le dégoût que l’adoration! On m’a appris que les rats avaient amené la peste en France et non la chance!!! Avant de remettre nos chaussures, j’ai aussitôt passé les pieds et les mains de toute la famille à la lotion désinfectante tandis que les filles me suppliaient de ramener une de ces petites bêtes à la maison …à les écouter, ces rats étaient trop mignons!!!!

IMG_8411

IMG_8419

Depuis que nous sommes partis de Jaipur, gaston s’installe à l’avant de la voiture avec Manodj, les filles à l’arrière pour regarder des dessins animés et moi sur la banquette du milieu…je profite de ce temps libre à penser, à observer la vie des villages que nous traversons, à écrire … Parfois je m’isole avec mon casque et j’écoute ma musique… Je m’évade quelques instants avant d’être ramener à le réalité par un des nombreux coup de frein censé éviter un trou ou un camion!!!

IMG_8452

IMG_8457

J’ai pris la place une fois de Gaston à l’avant … Je lui ai vite rendu!!! J’avais le sentiment d’être dans un jeux électronique ou le but était d’éviter les obstacles qui nous faisaient face… une moto, une vache , un tracteur, une femme, une charrette renversée, un chien, un camion  kamikaze !!! J’ai passé ce cours trajet à freiner avec mes deux pieds, à émettre des sons ne voulant rien dire mais traduisant mon angoisse et à m’agripper à mon siège !!!

Et pourtant, je le répète, Manodj conduit très bien, il anticipe et modère sa vitesse..!!!

Mandawa est une ancienne bourgade prospère qui a été délaissée des riches familles au profit des grandes villes comme Mumbai… En partant, elles ont laissé à l’abandon de magnifiques havelis décorées de fresques au charme suranné …certaines sont, par bonheur, entretenues et transformées en hôtel ou restaurant…une haveli s’apparente à un Riad …un patio intérieur entouré de pièces de vie avec plusieurs étages.

IMG_8480

La principale caractéristique, qui la diffère, est d’être peinte à la main d’une multitude de fresques florales, de représentations de dieux hindous ou de scènes de vie…on peut admiré aussi des mosaïques de miroirs, des arcades et des balcons ciselés… Les façades aux teintes passées offrent une agréable toile de fond pour une halte d’une nuit…
Les habitants étaient très accueillants. Nous avons pris part à une scène de vie merveilleuse en découvrant un couple qui fabriquaient des bracelets en résine… L’homme teintait en violet son bâton de résine, le faisait fondre au dessus des braises afin de l’étirer … Lorsque l’extrémité était suffisamment fine, il la coupait, formant un boudin fin et régulier qu’il recourbait pour créer un cercle. La femme l’enfilait alors autour d’un bâton en bois qu’elle chauffait à son tour afin de le rendre bien rond. Elle le consolidait en intégrant un simple bracelet de fer à l’intérieur. Ces gestes étaient réguliers, précis, et les bracelets s’entassaient tous identiques bien que fait à la main… Sur d’étroites étagères, des piles de bracelets décorés attendaient d’être récupérées puis vendues sur les étals des bazars, sans qu’on imagine un instant le travail que demandait leur réalisation… Les filles étaient si subjuguées par le minutieux travail de ce couple qu’on ne concevait pas de partir sans leurs offrir quelques un de ces très beaux bijoux!!! Pour 4€ elles en ont eu 3 chacune!!!

IMG_8492

IMG_8528

Le 12 septembre 2014:

5h40… Le réveil sonne, les yeux piquent…une douche rapide pour nous rafraîchir de l’humidité de Delhi et en route pour l’aéroport … Aujourd’hui on décolle pour Leh au Ladakh, le « Pays des cols » en Tibétain … Région située au nord de l’Inde dans le Jammu and Kashmir au plus proche de l’Himalaya …

IMG_8555

IMG_8568 IMG_8546

Je suis vraiment heureuse de découvrir cette région qui m’apparaît comme un havre de paix et d’authenticité … Ce rapprocher du vrai, de l’essentiel, de la nature et de la bonté des hommes…. Depuis que j’ai vu le film d’Eric Valli « Himalaya, l’enfance d’un chef » et plus récemment Le film d’Olivier Folmi « Fleuve gelé », je rêve de visiter cette contrée perchée entre 2750 et 7672 m d’altitude….
8h40 notre avion s’envole … Très vite nous apercevons de nombreuses montagnes désertiques, puis des fonds de vallées parsemées de parcelles cultivées ….
Comme on peut l’imaginer, l’aéroport de Leh est situé entre les montagnes, l’approche est périlleuse … La piste d’atterrissage est courte et nécessite une réelle habileté de pilotage.
À peine descendus de l’avion, nous sommes saisis par l’air frais, le soleil éblouissant et surtout les imposants sommets nous encerclant… Le paysage est très arides…

IMG_8756Certains pents de montagnes sont recouverts de sable …
La seconde chose qui nous frappe, c’est la population locale, une bienveillance se dégage d’eux, ils ont la beauté des montagnards… leur teint respire la santé… Plus de bijoux et de saris comme au Rajasthan, on va à l’essentiel … Se protéger du froid et du soleil qui tape fort en se couvrant sous d’épais habits de laine…
Plus de Ganesh au mur… Plus de namaste…Coincé entre le Pakistan musulman, l’Inde hindouiste et la Chine communiste, les Bouddhistes ladakhi vous accueillent d’un Juley  signifiant tout à la fois bonjour, aurevoir, merci…

IMG_8921

Un taxi nous conduit à l’orientale guest house … Nous leur avons envoyé plusieurs mail pour réserver sans jamais recevoir de réponses … On apprendra que les fortes moussons de la semaine dernière ont provoqué des glissements de terrain qui ont endommagé l’unique réseau téléphonique alimentant le Ladakh… Ils sont ainsi couper du réseau internet depuis plus de six jours…

IMG_8630 IMG_8705 IMG_8686
L’accueil à la guest house est très sympathique! C’est un établissement familiale .. Le père, le fils, les filles …toute la famille est réquisitionnée au bon fonctionnement de l’affaire!! On nous propose différents types de logement… Nous choisissons le plus économique situé à 5 minutes à pied. Une chambre propre et spacieuse face au montagne, dominant un grand potager… Nous avons même un balcon…
L’altitude a raison de moi… Et je suis vite clouée au lit avec une douloureuse migraine… Je me vide littéralement de tous ce que j’ai bu et mangé !!! Nous savions que 48 heures de repos nous attendaient à notre arrivée … On nous a conseillé de boire plusieurs litres d’eau par jour, de nous reposer et de patienter que notre corps s’habitue à la sécheresse de l’air et au 3500 mètre d’altitude… Je pensais que mes origines m’aideraient à m’adapter mais je constate que de nous quatre je suis la plus mal en point…!
Il faut dire qu’en quelques heures nous sommes passés de 37 à 17 degrés !!! Et quand je dis 17 degrés je parle au meilleur moment de la journée car à la nuit tombée le thermomètres descend au dessous des 10 degrés …
Au dessous de notre chambre se trouve la salle à manger et la cuisine… On nous y prépare d’excellents repas!!;-) Les produits en provenance du jardin sont savoureux… Les soupes font même le bonheur des filles qui ne sont pas si faciles à nourrir !!! Aux fourneaux Gopal et Dinèsh, tout deux népalais, s’activent du matin au soir afin de nous régaler …et ça fonctionne…on se sent merveilleusement bien ici!!!

IMG_8915 IMG_8608

Le 15 septembre:

 

IMG_8659

IMG_8642

Nous avons visité des monastères bouddhistes toute la journée et on a fait tourner tout les moulins à prière que l’on croisait… Toujours dans le sens des aiguilles d’une montre …

IMG_8725 IMG_8700 IMG_8654

J’ai encore de sacrés maux de tête qui me mangent mon énergie … Je ne m’aime pas ainsi, je n’ai pas d’entrain, je me traine.. Arghhhh je déteste !!! Dans un des monastères, il y avait un centre de médecine tibétaine tenu par un moine… Je suis allée lui rendre visite et je lui ai parlé de mes migraines…

IMG_8692

Il a pris mon pouls, m’a diagnostiqué faible et m’a averti que le soleil tapait trop fort sur ma tête!!!  Ses conseils ont été de m’alimenter correctement et de prendre 3 de ses comprimés pendant 5 jours. Comme dit Maje, les comprimés ressemblent à des crottes de chèvres … Ils sont ronds et marrons… Je dois les écrasées et les avaler avec de l’eau chaude… Ils ont un goût de mélange d’épices très très TROP prononcé.. J’ai  tellement mal qu’il pourrait me faire avaler n’importe quoi…!!!

IMG_8677 IMG_8633 IMG_8639

IMG_8721 IMG_8705 IMG_8691 IMG_8684 IMG_8667 IMG_8637 IMG_8643

Le 16 septembre:

Pour la première fois depuis notre arrivée au Ladakh, je me réveille sans mal de tête!!! Mon dieu que s’est plaisant de retrouver du plaisir à ouvrir les yeux, à déjeuner, à marcher…!!! Les comprimés crottes de chèvre de mon moine sont très efficaces !!!

Ça fait du bien d’être en montagne loin de la saleté des villes, de l’effervescence  de Delhi et de la chaleur étouffante du Rajasthan!!! Les gens sont vraiment sympathiques ici… C’est un plaisir de voir des femmes travailler dans des commerces et de pouvoir parler avec elles!!! Les anciens sont tout sourires à la vue des filles et leur JULLEY, pour nous saluer, est si chaleureux que tu partages facilement 5 minutes avec eux à t’adresser des JULLEY et des sourires … pour le plaisir!!!

Le 22 septembre 2014:

Afin que Maje et Bonnie réalisent la chance qu’elles ont d’étudier dans de très bonnes conditions, nous sommes allés visiter une école publique située proche de notre logement. La ville de Leh est divisée en plusieurs quartiers possédant tous leur école publique. L’école, qui a lieu du lundi au samedi de 10h à 16h, est gratuite en Inde. Elle est censée être obligatoire mais personne ne vérifie la présence des élèves. Les familles scolarisent leurs progénitures à leur bon vouloir!!!
Le gouvernement fournit aux élèves un uniforme, les livres ainsi que le repas du midi. Les plus jeunes bénéficient également d’un petit déjeuner.
Les établissements publiques accueillent essentiellement des écoliers défavorisés, si les parents arrivent à épargner suffisamment ils n’hésitent  pas à inscrire leur enfant dans une école privée qui coûte environ 5000 roupies par mois (60 euros).

L’école Changspa qui nous a chaleureusement accueillie se compose de deux petits bâtiments de deux pièces chacun. La maternelle regroupe 9 élèves de 1 à 5 ans… Ce matin, seuls deux garçons étaient présents. L’institutrice et les écoliers s’assoient sur un grand tapis recouvrant le sol de la pièce. Dans un coin un poêle à bois attend la fraîcheur de l’automne, de l’autre côté un double feu à gaz permet à la maîtresse de préparer le déjeuner.  Sur le mur, un rectangle peint en noir est utilisé comme tableau. La liste des élèves, le menu de la semaine et quelques affiches plastifiées décorent la pièce. Des boîtes de conserve recouvertes de papiers colorés et numérotées de 0 à 10 servent d’atelier pour apprendre à compter. L’équipement est rudimentaire mais efficace.

La primaire comptait, ce lundi, huit élèves âgés de 7 à 13 ans. En été,  l’absentéisme est important, les enfants étant réquisitionnés par leurs familles pour les travaux des champs.
Adossés au mur, assis sur un tabouret haut de 10 cm et le cahier sur les genous, les écoliers remplissaient des pages d’écriture en anglais. En Inde, trois langues sont obligatoires dès la primaire: la première est l’anglais, la seconde l’indi et la troisième diffère selon la région de résidence … ici c’est le ladakhi!!!
Le professeur a proposé un puzzle aux filles et nous a servi un thé à la menthe. Il nous a expliqué que les élèves de sa classe sont issus de familles extrêmement pauvres. Trois d’entre eux sont embauchés à Leh depuis leur plus jeune âge entant qu’employés domestiques. Ils sont logés, nourris et leur salaire est envoyé à leur famille. Leurs employeurs leurs permettent de suivre un enseignement à l’école publique, d’autres enfants n’ont pas cette chance et ne fréquenteront jamais une école de leur vie.
Patma, 8 ans,  la plus jeune fille présente ce jour là, est l’exemple type de cette main d’œuvre bon marché. Elle est issue d’un village de montagne très éloigné de Leh. Depuis 3 ans, elle fait le ménage chez une famille , elle n’a jamais revu ces parents.
Deux autres élèves sont népalais. Leurs parents travaillent au Ladakh pendant l’été, ils repartent  la saison terminée vers une nouvelle destination leur offrant un salaire décent, et les enfants fréquentent alors une nouvelle école dans une nouvelle contrée. À l’image de Gopal et Dinesh, nos supers cuisiniers de la villa orientale, les népalais sont nombreux a venir chercher du travail à Leh. La vallée de l’Indus a besoin de mains d’œuvre extérieures l’été pour faire face aux récoltes et à la saison touristique.

Nous sommes partis de l’école avec le cœur rempli d’espoir pour ces jeunes que la vie n’épargne pas…et une fois de plus, nous constaterons que malgré leurs difficultés , leurs sourires sont généreux et omniprésents !!!

IMG_8741 IMG_8752 IMG_8750 IMG_8747 IMG_8746 IMG_8923 IMG_8922

Départ pour le Pangong lake qui se trouve à 154 km et à 7 heures de voiture de Leh. La route longe l’indus puis bifurque  dans une étroite vallée avant de commencer son interminable montée vers le col de Chang La situé à 5360 mètres d’altitude …un des plus hauts du monde!!!! IMG_8882

Les virages s’enchainent formant des lacets sur le versant abrupt de la montagne. Le passage n’est pas large et les accidents ont dû être nombreux si bien que tout les 200 mètres un panneau au bord de la route incite les conducteurs à modérer leur vitesse et à faire preuve de prudence… Les panneaux affichent tous un message différent et très éloquent que j’ai tenté de relever:
Drive, don ´t fly!!
Drive slowler, live longer.
Speed is a knife that cut life.
Be mr late than never.
Driving risky after wisky.
Alertness always avoid accident.
Driving faster can cause disaster.
If you are married divorced speed.
Life is a limited company with unlimited dreams.
Life is short don’t make it shorter.
Enjoyed the beauty of nature.
We care for you drive slow.
Thinks safety it couldn’t hurt.
Good driver is seldom hurt.
I love you but not so fast.
Better late than never.
Be soft on my curves.
Have another day by being safe today.
Speed and safety never meets.
Do not overtake.
Don’t drive drunk.
Fast don’t last.
No hurry no worry.
Time is money but life is precious.
Remember you are driving on a hill road.
A spill « a slip´. A hospital trip.
Slow drive long life.
Be not mr late but late mr.
For safe arriving no liqueur driving.
Blind curve blow horn please.
Please check your breaks.
Someone is waiting for you at home drive carefully.
Think and drive: stay alive.
Safety on road it’s safe tea at home.
Don’t gossip let him drive.
Tree enemy on road liqueur, speed and overload.
That is deep don’t go sleep.
Be soft on my curves.
Life for you today drive for you tomorrow.
On the bend slow friend.
Life is a journey, complete it.
Remember there is always someone waiting for you at the other end.
All we wait better be late.
Alert today alive tomorrow.
Accidents hurt, safety doesn’t.
Drive slow to avoid grave below….

L’impact de ces messages est immédiat sur moi…j’ai admiré le paysage à la montée mais à la descente, même si notre chauffeur était prudent, la vue du précipice m’incitait à réclamer une réduction  de vitesse dès que je trouvais qu’on s’emballait !!! Je n’étais pas très sereine … Et la vue d’une cabine de camion et d’un châssis écrasés au fond de la vallée n’étaient pas là pour me rassurer.

Le long du trajet des hommes et des femmes s’affairent à casser des cailloux, avec un simple marteau, afin de boucher les trous de la route et ce, même à plus de 5000 mètres d’altitude. Ils n’ont pas de gants, pas de véhicules … Ils ont dû être déposés dans la matinée et seront récupérés en fin d’après midi après une longue journée de pénibles travaux dans le froid!!!
Arrivés au col, nous avons trouvé la neige… Les filles n’ont pas pu s’empêcher de faire quelques boules de neige pour lancer sur Gaston..!! Puis elles ont eu droit aux photos avec les militaires basés au sommet …

Le passage du col marque un changement de l’état de la route..elle se dégrade fortement !!! Il faut dire que les avalanches de pierres sont nombreuses et il faut déblayer régulièrement le passage… On traverse des vallées désertiques où les différentes couches de sédimentation créaient un dégradé de couleur somptueux, d’autres un peu plus verte ou paissent vaches, chèvre et yaks … Nous étions émerveillés de rencontrer des yaks, ces animaux d’altitude au long poil qui résistent au froid …

IMG_8787 IMG_8784 IMG_8776

Dans cette nature préservée , les marmottes sont nombreuses et se laissent approcher…Maje et Bonnie ne savaient plus ou poser leur regard!!! Elles ont même pu les caresser…

IMG_8814

IMG_8811

IMG_8817

Au bout de cette magnifique route, la vue du lac semble irréaliste !!! Il est d’un bleu profond et ses eaux sont incroyablement limpides… . Cette énorme étendue d’eau représente 135 km de long mais seulement 5 km au plus large, il marque la frontière entre la Chine et l’Inde. Les montagnes qui l’entourent, dévoilent leurs sommets enneigés qui contrastent avec le bleu si pure du ciel … Le décor est époustouflant de beauté …
 L’été,il est possible de se baigner dans le lac tandis que l’hivers, on peut le traverser a pied sur la glace. Il faut dire que le lac est situé à 4200 m d’altitude dans un des endroits le plus froid du Ladakh..!!!

Motup nous a fourni une tente et des matelas pour passer la nuit… Nous trouvons un lopin de terre sur les bords du lac pour nous installer … Le site est grandiose, le vent glaciale…

IMG_8855

IMG_8845 IMG_8843

Un troupeau de yaks passe à 5 mètres de notre tente… On adore!!!:-)  On dine dans une guest house située à dix minutes à pied… Le trajet semble interminable, nous sommes saisis par le froid… Le repas, bien consistant, nous réchauffe et nous retournons à notre tente les yeux absorbés par les milliers d’étoiles illuminant le ciel…la grande d’ours semble immense, une voie lactée se dessine, nous n’avons jamais dormi si prêt des étoiles …

Notre chauffeur a stationné le 4×4 à 5 mètres de la tente, il n’a pas dîné, il a allongé la banquette arrière et s’est installé pour passer la nuit dans la voiture. La communication n’est pas toujours simple avec les Ladakhis parlant très peu l’anglais!!! Notre chauffeur semblait parfois contrarié lorsqu’on lui demandait de s’arrêter, il ne comprend pas certaines de nos réactions… Il souhaitait qu’on installe la tente au milieu des restaurants au bout du lac et n’a pas trop apprécié que nous préférions nous isoler plus loin … Il avait sûrement un accord avec un restaurant ou il aurait bénéficié d’un repas gratuit en échange d’amener des clients!!! Vexé, il n’a pas parlé du chemin du retour et lorsque nous avons voulu nous arrêter pour visiter un monastère, il a prétexté ne plus avoir suffisamment d’essence pour qu’on puisse se le permettre!!! Les filles étaient ravies de sa réponse  !!!

 IMG_8979

IMG_8961 IMG_8808

 

IMG_8641

Le 25 septembre 2014:

IMG_8184

Agra …nous ne pouvions pas voyager  au nord de l’Inde sans aller visiter le plus connu de ses monuments : le Taj Mahal… Le mausolée de l’amour fou, construit par l’empereur moghol Shah Jahan afin d’immortaliser son amour pour son épouse Mumtaz Mahal décédée en accouchant de leur quatorzième enfants!!!! La beauté de ce monument se rapproche de la perfection, sa blancheur éblouit, les pierres précieuses taillées en forment de fleurs et incrustées subjuguent par leur délicatesse …le romantisme à l’origine de sa construction accentue son charme et notre envoûtement …

  IMG_9093  IMG_9089 IMG_9083 IMG_9071 IMG_9064 IMG_9062 IMG_9060

Les jardins sont spacieux et rafraîchissants , ils permettent aux milliers de visiteurs de profiter de la quiétude du lieu.

IMG_9043   IMG_9028
Le bâtiments d’une symétrie parfaite est situé le long du fleuve Yamuna. De chaque côté du Taj Mahal, deux édifices en grey rouge tranchent avec le blanc immaculé du plus beau des mausolées : l’un accueille le corps de la première épouse de l’empereur, elle était hindouiste , l’autre le corps de sa deuxième épouse qui était chrétienne. Aucun enfant ne vint au monde de ces deux unions. Seul  le mariage de Shah Jahan et de Mumtaz Mahal fut un véritable choix d’amour…ils étaient tous deux musulmans. Selon les guides et les livres,  l’élue du palais était d’une beauté rare…
La construction de cette merveille mobilisa 20000 hommes pendant 22 ans…. On dit que l’architecte eut les doigts coupés à le fin de sa réalisation …l’empereur souhaitait s’assurer qu’aucun autre édifice ne ressemblerait au mausolée de sa bien aimée …

IMG_9041
Les plus belles histoires ont toujours une face cachée tragique !!!

Pour faire plaisir aux filles, nous avons rejoins le Taj mahal sur une calèche tirée par un dromadaire et nous en sommes repartis sur une calèche tirée par un cheval !!! Lors de notre deuxième voyage, le cheval, en pleine course, n’a pas pu évité une moto rickshaw qu’il a renversé sur son flanc!!! Heureusement il n’y avait que le chauffeur dedans qui n’a pas été blessé!!! La situation si inattendue nous a fait beaucoup rire!!!

IMG_9024 IMG_9021

IMG_9123 IMG_9121 IMG_9119 IMG_9117 IMG_9115 IMG_9112 IMG_9111 IMG_9110 IMG_9109 IMG_9108 IMG_9107 IMG_9106 IMG_9104

Le 26 septembre 2014:

Nous n’avons pas les transports très  chanceux en ce moment … Après Delhi, ou nous avons attendu notre train 3h30 à cause d’un problème technique, hier soir c’était celui pour Benarès qui nous a causé soucis…. Nous avions réservé et payé 3 couchettes dans un train de nuit partant à 22h05 d’une petite ville située à 25 km d’ Agra. Un taxi nous a récupéré en début de soirée à notre hôtel …La route de nuit est absolument à déconseiller à toutes personnes cardiaques !!!!  Des phares éblouissants nous venaient droit dessus et nous évitaient au dernier moment, des enfants et des vélos sans lumière surgissaient de nul part pour traverser la chaussée …!! Comme nous l’a souligné notre chauffeur, pour pourvoir conduire en Inde, 3 choses s’imposent: Good horn, Good breaks and GOOD LUCK…ça se justifie….!!!
On arrive avec une 1h40 d’avance  à la gare.

On porte nos sacs jusqu’au panneau d’affichage et là, aucune trace de notre train!!! On se renseigne au guichet et on apprend qu’il est annoncé avec 9h de retard!!!! …. La gare est pourrie, il y a des rats qui courent de partout entre les rails, le sol est sale !!!! Il est hors de question qu’on patiente la nuit ici!!!…

IMG_9145 IMG_9143 IMG_9142 IMG_9140
Un porteur annonce à Gaston  qu’un train s’arrêtera dans 10 minutes en provenance de Dehli et à destination d’une gare se trouvant a 20 km de Bénarès .  C’est notre chance…On se hâte d’acheter deux tickets pour moins de 400 roupies (c’est gratuit pour les filles)…et on se précipite vers le quai avec nos 8 sacs bien trop lourds!!!
Rapidement, on apprend que nos tickets sont de simples droits d’entrée dans le train et qu’ils ne nous assurent aucun siège!!! L’unique solution pour être assis est d’interroger un contrôleur sur les éventuelles places de disponibles puis de le soudoyer via quelques centaines de roupies afin qu’il nous les accorde!!!! Malheureusement, il est vain d’essayer d’approcher les hommes en costume noire, le train est plus que complet !!! Les wagons sont surpeuplés, on tente d’entrer en première AC puis en seconde AC, .. Le contrôleur nous en empêche  … On longe le train, nous sommes autorisés à intégrer la cinquième classe mais les hindous sont déjà les un sur les autres, comme des animaux en cage … La sonnerie retentit pour annoncer le départ du train, on s’engouffre dans le premier wagon se présentant … C’est la troisième AC complètement bondée!!!
Gast entasse les sacs devant la porte des toilettes, le seul m2 de disponible … Il est 20h50, les vendeurs se faufilent entre les passagers pour vendre eau, chai et diverses repas servis dans des petits cartons…nous sommes debout, des gens sont assis partout par terre, l’odeur d’urine se mêle à celle des chapatis . Je ne m’imagine pas passer la nuit dans ce hall avec les filles … Les portes du train sont ouvertes, la lumière blanche accentue nos traits fatigués, je tente une approche dans le wagon, décidée à trouver un siège pour Maje et Bonnie. Une famille, avec trois jeunes filles, est regroupée pour dîner libérant ainsi 50 cm de banquette… Je demande la possibilité d’y assoir les filles et je fais face à un homme d’une extrême générosité !!! Non seulement, il les accueille d’un large sourire mais il leurs donne des pommes à manger… Puis il bouscule ses voisins afin que gaston puisse stoker nos sacs et nous rejoindre. Je lie connaissance dans ce joyeux compartiments!!! Sur ma droite , un jeune homme tout juste marié, nous prend en photo avec ses parents avant de nous montrer les films de son mariage!!! Ils sont longs, c’est parfait pour distraire les filles!!! Maje est absorbée par les images, elle est abasourdie par le nombre de convives invités aux noces… 2000 le premier jour et 200 durant les 5 jours suivants !!! On comprend mieux pourquoi les mariages sont l’investissement de tout une vie pour les familles indiennes!!!!
Le contrôleur passe, il nous réclame 800 roupies pour nous autoriser à rester dans ce wagon !!!
Bonnie s’endort.. Notre « hôte », notre sauveur, propose aux filles la banquette qu’il s’était  réservé pour dormir … Puis il me pousse à les rejoindre … Je me contorsionne afin de me glisser dans un coin, il faut dire qu’une autre banquette se trouve à moins de 50 cm au dessus de ma tête !!! Je passe plusieurs heures à alterner entre semi- sommeil et observation de la vie de ce wagon..!!!  Les hommes se sont regroupés sur deux banquettes afin de laisser les femmes s’allonger. Gast a fini par s’installer à même le sol !!!
Il n’y a pas de fenêtre, de simples barres de fer horizontales empêchent le passage d’être humain. L’espace libéré permet aux passagers de jeter leurs ordures le long des voies et offre une climatisation naturelle!!! Je sursaute à chaque croisement avec un autre train, le bruit est si fort, c’en est effrayant!!!

5 heures du matin, on nous réveille, notre destination ne va pas tarder… On approche nos sacs dans le hall. Malheureusement un jeune homme de notre compartiment a actionné, contre son gré, le système d’alarme avec son pied… Le train s’arrête pendant plus de 40 minutes au milieu des champs.. Trois militaires, fortement agacés par cet arrêt, arrivent dans notre wagon !!!’ Ça ne plaisante pas ici, le jeune homme a beau s’expliquer, il l’embarque on ne sait où!!!
Le train repart et 15 minutes plus tard nous atteignons notre gare d’arrivée !! On remercie généreusement la famille et nos voisins de compartiment … Nous prenons un taxi et nous voilà à Bénarès!!!;-) Nous sommes sales et épuisés mais nous avions choisi un hôtel très agréable au bord du Gange… Merci à Émilie et Nono, rencontrés au Ladakh, pour cette bonne adresse.

IMG_9899

IMG_9173 IMG_9172

Terrasse magnifique avec vue sur le Gange

IMG_9168

Patio de verdure, quel bonheur pendant les lourdes chaleur du déjeuner

IMG_9159 IMG_9158 IMG_9156

Sympa les porteurs mais dieu ce qu’ils marchent vite….

IMG_9154

Le 28 septembre 2014:

Benarès …. ville la plus sacrée du pays…!!! Elle est connue pour l’affluence des mourants qui viennent ici donner leur dernier souffle dans l’espoir de voir leurs cendres dispersées dans le Gange, coupant ainsi le cycle des réincarnations afin d’accéder au paradis…!!! Ici la vie est plus paisible, les rues tordues et étroites semblent dater d’un autre temps, l’atmosphère est mystique !!!

IMG_9196
Au petit matin, il faut s’installer sur une barque en bois afin d’apprécier, à sa juste valeur, le levé du soleil sur le fleuve sacré… Se laisser dériver par le courant et bénéficier de la plus belle des luminosités pour observer le rituel des ablutions sur les ghâts tout orangés…
Malgré une certaine retenue, nous sommes allés voir le lieu des crémations … Fascinant malgré le contexte … Des piles de  bois destinés aux bûchers, l’odeur de l’encens se mélangeant à celle des feux et des bouses de vaches, la fumée grisâtre, le Gange noirci par les cendres… Plus de 200 crémations par jour, on dit que depuis 3500 ans le feu ne s’est jamais éteint … Il faut 3 heures à un corps pour brûler, plus la caste est haute plus le bûcher sera éloigné du Gange … Les intouchables sont brûlés à un mètre du fleuve… Les enfants, les femmes enceintes, les sadhu et les personnes dont le décès est causé par un des deux animaux sacrés, la vache ou le cobra, sont épargnés par la crémation …ils sont lestés et immergés au milieu du Gange!!! Les suicides et les morts non naturels ne peuvent passer que par le crématoire électrique !!!
Tout est organisé…la couleur des linceuls recouvrant les défunts détermine l’identité de la personne … Rouge pour les femmes, blanc pour les hommes et or pour les personnes âgées !!! Ça paraît morbide pour nous occidentaux mais les hindous sont heureux de s’endetter plusieurs années afin d’offrir une mort digne à leurs parents!!!

En fin d’après midi, une légère bise invite les jeunes à sortir leurs cerf-volants. Confectionnés par leur soin, ces petits carrés de papier animent le ciel de Benarès alors que le ghât principal est préparé pour la célébration quotidienne. Tous les soirs à la tombée de la nuit, la puja réunie les pèlerins et les fidèles venus  honorer leurs dieux … Les bords du Gange sont envahis par une marée humaine qui chante et prie dans un nuage de fumée d’encens … des bougies sont offertes en offrande au fleuve  … Composées de pétales de fleurs, de feuilles et d’une mèche imbibé d’huile, elles se laisser emporter par le courant de l’eau … C’est magnifique même si écologiquement c’est une aberration puisque chacune de ses bougies reposent sur un petit plat d’aluminium qui finira sur les berges quelques kilomètres plus bas… (Mon côté écolo parle)!!!

IMG_9256

IMG_9238 IMG_9234 IMG_9230

Le 29 septembre 2014:

Encore une nuit écourtée… Notre dernière journée en Inde commence par notre trajet en train de Varanasi à Gorakhpur…
À notre arrivée à la gare, le soleil est encore couché, tout comme les centaines de personnes étendues à même le sol sur le parvis ou dans le hall…

IMG_9281 IMG_9279

Le flux continu de passagers, les militaires postés à l’entrée et les sols plus ou moins nettoyés assurent un endroit suffisamment sûre pour ces sans-abris dépossédés de tout!!! Ce dortoir en pleine air est organisé: les corps sommeillent allongés en parallèle presque à égal distance les uns des autres. Certaines femmes recouvrent le sol d’un drap de coton…Ces êtres humains ne connaissent pas le mot « loisirs », ils se lèvent pour trouver à manger et travaillent pour nourrir leur famille… On comprends un peu mieux leurs 30000 dieux, leurs addictions à la religion, leurs croyances concernants le karma et les réincarnations … Ils en ont besoin pour poursuivre ce combat de chaque jour et justifier la dureté de leur vie!!! Une vie d’animal parfois…

Comment peut on accepter pareil destin, comment peut on se contenter d’une vie aussi misérable ?!? … ces hommes nettoyeurs d’oreille, ces femmes cassants des cailloux, ces intouchables pataugeant dans l’eau du Gange souillée par les cendres des bûchers humains afin de récupérer bijoux et dents en or des défunts !!!!
Comment peut on vivre dans un environnement aussi sale? Les vaches continuent d’être au centre des préoccupations chez la famille rurale ..L’animal dort parfois dans la maison et la vie s’organise au milieu de ses bouses!!!…

Comment peut on considérer si peu les femmes? Au Rajasthan, elles sont encore trop nombreuses à être immolées dans la cuisine par un mari insatisfait ou une belle mère jalouse…L’épouse décédée sera remplacée et une nouvelle dote reçue par la famille..
L ‘ignorance, le manque d’éducation, le poids des traditions et des religions maintiennent ces femmes dans l’acceptation de leur sort…
Les femmes ne pouvant se procurer de moyens de contraception accoucheront encore d’un énième enfant qui représentera une énième bouche à nourrir … L’enfant ira travaillé très jeune au détriment de l’école, perpétuant le cycle de la pauvreté…

Réformer cet immense pays ne va pas être simple…. 1 milliard 300 millions d’indiens …nous sommes loin des 60 millions que comptent la  France!!! L’Inde n’est pas prête de changer. Les nouvelles technologies se sont développés chez la classe aisée. La classe moyenne est fière d’arborer un portable ou un appareil photo …  Mais ces « riches » ne souhaitent pas forcément de changements… Ils apprécient trop leurs nombreux domestiques et la main d’œuvre bon marché de leurs entreprises.
Avec de l’argent, tout est possible en Inde…

Après 5 semaines dans ce pays, nous sommes heureux de quitter ses Klaxons incessants, sa saleté, ses plats trop épicés, cette misère indécente ..
L’Inde est envoûtante et surprenante, elle est plusieurs pays en un. Le Ladakh n’est pas comparable au Rajasthan. Les villes sont bruyantes et polluées. Les campagnes ont le même mode de vie depuis des siècles.. C’est un pays de découvertes, les filles ont été étonnées chaque jour, découvrir l’artisanat, les différents métiers, les coutumes, les dieux, les animaux, les fleurs, les croyances, la cuisine, les paysages si contrastés….chaque journée était riche de nouvelles aventures…parfois fatigantes et usantes…il était important d’avoir un bon hôtel pour se retrouver dans un lieu propre et calme, coupant de la frénésie de la rue…
Nombreux sont les sans-abris, les orphelins, les démunis de tout et pourtant jamais vous ne croisez une femme effondrée ou un enfant entrain de pleurer!!!! Ils ont faim et mal en Silence!!!! Le monde pourrait s’arrêter de tourner mais les milliers de sari multicolores continueront à réaliser tous les travaux possibles jusqu’aux tâches les plus ingrates dans le but de gagner quelques roupies pour acheter du beurre ou de la farine …pour nourrir leur famille…

Moi, à l’inverse, j’aurai laissé quelques larmes dans ce pays… C’est fou comme le fait d’être maman change notre façon de voir les choses, de les accepter, de les supporter…!!! Il y a 14 ans mes yeux ne s’étaient pas arrêtés sur le sort des enfants et des mères de famille avec autant de complaisance!!! Ce n’est pas simple d’être spectateur alors qu’on voudrait secouer ce monde pour que les mentalités évoluent…

Autre constat, et pas des moindre, malgré l’extrême pauvreté, on n’a jamais ressenti d’agressivité ou d’insécurité !!! Les indiens ne sont pas voleurs, pas agressif … Et pour ça, on aimerait que le français lui ressemble !!!!

 

 

 

IMG_9245

BYE BYE INDIA

 

 

BILAN DE l’INDE VU PAR LES FILLES:

photo 4

 

 

MAJE

 photo 3

Le négatif:

- Pays très très pauvre ou il fait trop chaud
- Surprise de tous les gens qui dorment dans les gares ..
- Détesté constater que les indiens ne nourrissent pas les nombreux chiens affamés et malades!!!
- Trop sale
- Détesté la nourriture à part les cheese-nan qu’elle a  adoré!!
- Les vaches qui mangent les ordures
- Saoulée par les temples trop nombreux

Les aspects surprenants:

- Étonné des gens qui ne portent jamais de débardeur malgré la chaleur!!!
- Intriguée par tous les indiens qui voulaient la photographier chaque jour…elle s’est prêtée au jeu sans jamais contester mais commençait par être agacée !!!

Le positif:

- En Inde, Maman autorisait régulièrement des boissons type coca cola et sprite  !!!
-Adoré le Ladakh et surtout l’orientale guesthouse ou les repas préparés par Gopal étaient délicieux.
- tous les animaux…les serpents, les perruches, les éléphants, les dromadaires, les paons, les yaks…
-Aimé les jus de fruits frais

Ses villes préfèrées:

- Leh avec son climat plus frais et ses habitants plus cool  et très gentils …avec leur habituel ‘Julay ‘
- Bénarès avec sa balade en bateau au levé du jour
- Jaisalmer pour la balade en dromadaire et la nuit à la belle étoile.

Réflexion de Maje face à la saleté de l’Inde:

« Enfin de compte j’ai compris, l’Inde c’est un énorme composte!!! »

BONNIE:

IMG_8141

Les aspects surprenants:

- Étonnée par les gens qui dormaient partout par terre ou c’était sale comme dans le train.
- Surprise par tous les paquets de chips par terre.

Le positif:

- Elle a aimé pouvoir manger des chips si souvent!!!
- Les autorickshaw qu’elle voulait tout le temps prendre!!
- Elle a adoré le tchaï …: c’est trop bon( ou massala tea)

Réflexion de Bonnie par rapport à deux allemandes avec qui nous avons passé deux jours:

« Tu as vu maman, les anglais ne sont pas tous marrons!!! Il y en a des blancs!! »
Vu que nous parlons anglais depuis le début de notre séjour avec les indiens et que nous parlions anglais avec les allemandes, elle les prenait tous pour des anglais !!!;-)