YAK YAK YAK NEPAL

IMG_9721

 IMG_9478

Frontière de sanauli…

IMG_9309 IMG_9307IMG_9304

IMG_1152

Les mentalités s’adoucissent également… Les népalais n’apprécient guère les indiens considérés comme prétentieux, irrespectueux et roublards… il nous faut effectivement du temps pour réaliser qu’on peut faire confiance aux népalais et que leurs conseils ne sont pas forcément liés à leurs profits !!! En Inde, des personnes mal attentionnées t’annoncent de fausses inondations justifiant une annulation de train et ils tentaient de te revendre des billets au tarif multiplié par 10… Tout un réseau d’arnaqueurs est organisé et chacun touche sa commission … Ici, on nous guide vers les différentes options nous permettant de gagner temps et argents…!!! Un changement si rapide et tellement étonnant qu’il a fallu vite dépasser notre méfiance !!!
Il n’y a pas à dire…il fait bon arriver au Nepal…:-)

 

Le 29 septembre 2014 :

Le bus nous dépose 500 mètres avant la frontière, nous louons les services d’un solide rickshaw sur lequel nous déposons tous nos bagages et installons les filles. Avec gaston, nous marchons à l’avant en tentant de libérer le passage du rickshaw qui peine à se faufiler entre les camions, les voitures et les nombreux trous de poules encombrants la route!!! On s’arrête au bureau des douanes et en ressortons rapidement avec nos nouveaux visas ..

IMG_9364

IMG_9375

IMG_9368

IMG_9385

Nous pénétrons au Népal à pied, chargés de tous nos sacs …. La luminosité faiblit, le jour touche à sa fin….  

Après le passage de la frontière népalaise les visages changent. Les traits anguleux s’adoucissent, la peau est légèrement plus claire, les corps maigres aux contours saillants deviennent plus enrobés comme mieux nourris. Dans la rue, de petites échoppes fumantes cuisinent une nourriture savoureuse et de qualité pour trois fois rien…nous nous asseyons sur un banc et nous régalons de nouilles sautées aux légumes et de Momos… En Inde, nous n’avons jamais tenté l’aventure des stands de rue, l’hygiène était souvent bien trop douteuse!!!
Nous sommes heureux de changer de pays, de culture et surtout de nourriture… Les currys indiens souvent trop épicés nous sortent des yeux et même les nans au fromage, dont nous étions si friands, n’attirent plus nos ferveurs … après 5 semaines en Inde, nous nous sommes littéralement lassés!!!

Nous décidons de partager un taxi avec deux allemandes afin de partir dès ce soir pour Pokhara. La route à la réputation d’être  chaotique et très sinueuse. Nous préférons passer la nuit dans la sécurité d’une voiture plutôt que d’angoisser dans un des bus locaux aux pneus lisses et usés  !!!

Réflexion de Bonnie par rapport aux deux allemandes:
« T’as vu maman, les anglais ne sont pas tous marrons!!! Il y en a des blancs!! »
Vu que nous parlons anglais depuis le début du voyage avec les indiens et que ce soir nous parlons anglais avec les allemandes!!! :-)

Malgré une conduite à vive allure, le voyage en taxi a duré plus de 9 heures!!! Nous avons été freinés lors des arrêts aux contrôles militaires et lors des embouteillages causés par une chaussée trop étroite  ne permettant pas le croisement de deux véhicules!!! A 4h 30 du matin, nous sommes arrivés à Pokhara…bien décidés à finir notre nuit dans un bon lit!!!!

 

Le 30 septembre 2014:

Nous sommes un peu engourdis ce matin… Le trajet depuis Varanasi a été long et la nuit trop courte !!! Les filles se sont levées tôt comme à leur habitude… Elles ont bien dormi, elles, dans le train, le bus ou le taxi!!!

Objectif de la journée : changer d’hébergement!!! La nuit ne nous a pas coûté cher mais les chambres n’apparaissent pas si propres au grand jour, la salle de bain est vétuste et le petit déjeuner se prend sur des tables sales et bancales…
Suivant les conseils du Routard, nous tentons l’hôtel buterfly  qui s’avère être d’un excellent rapport qualité prix!!!

Suite à notre séjour en Inde, nous sommes surpris par les rues de Pokhara qui sont bordées de trottoirs et nous paraissent  très propres. Les restaurants sont nombreux, avec des cartes teintées de cuisine occidentale!!! On va se plaire ici…ce n’est pas très authentique mais ça nous semble très approprié au repos… Il faut qu’on fasse travailler Maje car nous n’avons pas été très assidus au niveau du CNED!!! J’ai aussi repéré des cours de yoga, histoire de m’étirer un peu…  

Le 02 octobre 2014 :

Aujourd’hui nous partons faire une petit rando sur les hauteurs du lac de Pokhara. Objectif la stupa située au sommet de la colline.
En chemin, on a prévu une halte aux Devils falls…
Il fait bon, le ciel est dégagé. Nous longeons le lac de Phewa Tal. Pareil à des nénuphars, des plantes aquatiques aux fleurs violettes recouvrent les berges. Des barques de couleurs attendent des passagers, des pêcheurs lancent leur filet, des femmes lavent le linge, … Il y a même des personnes en paddle …

IMG_9511 IMG_9496

IMG_9463 IMG_9462 IMG_9479 IMG_0225 IMG_0223  IMG_9445

IMG_9942

IMG_9516
Nous marchons une bonne heure à contourner le lac, Bonnie râle… Nous avons mal évalué les distances et nous finissons par embarquer dans un mini bus qui nous conduit jusqu’à la cascade du diable … Réelle déception face à cette chute d’eau que nous avions imaginée bien plus impressionnante !!!

IMG_9519 IMG_9520

Nous reprenons notre promenade et quittons la zone d’habitation. Nous traversons des cultures en terrasse. Il y a un nombre impressionnant de beaux et gros papillons colorés!!!  On pique nique au sommet de la colline avec vue surplombant la vallée …en principe, la stupa est le point de vue idéal pour allier  le panorama du lac et des Annapurnas enneigées !!!

IMG_9551

Malheureusement les montagnes se sont cachées lors de notre ascension sous de gros nuages:-(

IMG_9554

IMG_9465 IMG_9557 IMG_9556 IMG_9555

IMG_9514
… Pour redescendre, nous changeons d’itinéraire. Nous marchons en forêt accompagnés du chant assourdissant des cigales et épiés par les singes malicieux. Sans aucun panneaux, nous poursuivons dans le bois et lorsque plusieurs direction s’offrent à nous, nous optons pour le sentier poursuivant la descente… malheureusement, quelques centaines de mètres après une bifurcation,  notre chemin se rétrécit jusqu’à totalement disparaître !!… Pas plus inquiets que ça, nous poursuivons dans la forêt jugeant qu’on finirait bien par atteindre les berges du lac …

C’était ignorer que les abords du lac sont infestés de sangsues et de moustiques !!!! Maje nous alerte en s’affolant face à toutes les bêtes agrippées à ses baskets !!! Dès qu’on pose un pied au sol, les sangsues nous grimpent dessus!!! L’horreur!!! On accélère le rythme à la vue d’habitation en contre bas…et soudain attaque de moustiques…Avec Maje, on se fait dévorer  !!! On essaie de garder notre calme pour ne pas affoler les filles mais nous ne sommes pas très fiers avec toutes ces bêtes nous ayant pris pour cible.

IMG_9627

IMG_9594

IMG_9577 IMG_9573 IMG_9574
On finit par atteindre les habitations. Le lieu est un hôtel luxueux protégé de la forêt par des barbelés… Un employé nous aperçoit … Il se presse d’aller chercher de l’aide et  une échelle afin de nous sortir de cette forêt bien connue des népalais pour ses milliers de sangsues …
On s’aventure au dessus des barbelés avec l’échelle et sommes récupérés par le personnel de l’établissement qui se presse de retirer les sangsues agrippées aux chaussettes des filles…  Nous sommes décorés de piqûres de moustiques mais  n’avons, par chance, que quelques  » suçons  » sur les pieds …On nous fait traverser le lac et on finit notre balade jusqu’à notre guest-house.

 

Le 04 Octobre 2014 :

Pokhara est une ville très touristique. De nombreuses activités sont proposées aux voyageurs…rafting, VTT, Yoga …  Pour nous, aujourd’hui, ce sera sortie barque avec pour objectif de traverser le lac et de pique niquer de l’autre côté !!! Le soleil qui cogne nous incite à la baignade!! L’eau est à bonne température mais le fond du lac est recouvert d’algues et il est déconseillé de s’y baigner! Il nous a fallu ramer plus de trois heures pour accomplir notre parcours … J’en avais des cloques aux mains!!! Il faut dire que le courant ne jouait pas en notre faveur au retour et il a fallu ramer avec beaucoup d’entrain pour rejoindre la berge!!!

IMG_9669 IMG_9684

 

IMG_9689 IMG_9698 IMG_9683

 

 

IMG_9602

Après cette virée sportive, nous nous sommes relaxés à la terrasse d’un restaurant bordant le lac… Maje et Bonnie ont réalisé une belle création de Land Art en assemblant des fleurs et des fougères contre un grillage. Leur tableau n’a cessé d’être pris en photo par les chinois et japonais de passage!!!
Le retour à la guest house a été houleux …, les filles (de nature très compétitrices) ont fait la course jusqu’aux toilettes…Elles se sont bousculées la place sur le trône …et dans leurs élans ont renversé le chapeau en céramique qui s’est fracassé sur le carrelage!!! Par chance, elles ne se sont pas blessées mais elles ont reçu une belle fessée …. Et nous, on a eu le droit de racheter la pièce cassée !!!

IMG_9636

 

Le 9 octobre 2014 :

Départ aux aurores, on prend un petit taxi jusqu’à le gare routière puis un bus très local pour accéder à Naudanda, petit village situé au sommet de la colline. Comme il se veut au Népal, le bus roule la porte ouverte avec un garçon installé sur les marches de l’entrée qui crie le nom de la destination aux éventuels passagers situés au bord de la route!!! Pas d’arrêts programmés, le véhicule freine là ou le client se trouve… Le chauffeur ne fait que conduire, l’encaissement est réalisé à l’intérieure du bus par l’homme positionné à la porte. Celui ci accumule les billets dans sa main formant une grosse liasse!!! Bonnie est impressionnée de tout cet argent exposé!!! Les népalais n’y prêtent pas la moindre attention, ici, malgré la pauvreté, on ne ressent pas d’agressivité et on ne s’angoisse pas du vol…

IMG_0021
Pas la moindre normes de sécurité dans les transports en commun , on ne limite pas le nombre de passagers aux nombres de sièges, on pousse, on entasse, on comble chaque espace, le bus sera complet lorsque les personnes debout dans l’allée seront collées les unes aux autres:-)) Nous faisons partis de ces passagers!!! Le plafond est si bas, que gaston doit garder la tête inclinée. Les filles sont installées sur les genous de deux népalaises. Pour une fois, Bonnie ne gigote pas dans tous les sens, elle est bien trop impressionnée ! ;-)

IMG_0007 IMG_0017 IMG_0015
Arrivés à Naudanda, nous empruntons un chemin longeant la crête de la montagne jusqu’à Sarangkot.

IMG_0103 IMG_0101 IMG_6888 IMG_0097 IMG_6883 IMG_6882 IMG_6878
Le long du chemin, nous croisons de nombreux enfants marchant rejoindre leur école… Une petite fille nous propose de venir visiter la sienne…Nous sommes chaleureusement accueillis dans une belle bâtisse située sur un promontoire face aux Annapurnas et dominant la vallée..

IMG_0059

C’est une école gouvernementale gratuite. Les cours se déroulent du dimanche au vendredi de 10h à 16h.
Garçons et filles sont séparés!!! Les enfants évoluent par niveau et non par âge …vu que l’école n’est pas obligatoire, les élèves intègrent la première classe à différents âges… Les salles de classe se limitent à des tabourets et à de petites tables…  Situé aux abords d’un sentier touristique, l’école reçoit souvent la visite de touristes. Comme nous, de nombreux repartent allégés de quelques roupies …ces dons permettent l’achat de fourniture scolaire telles que des posters de vocabulaire en anglais, un globe, un petit ordinateur et surtout cet argent peut permettre aux élèves de bénéficier d’un costume… Nous assistons aux rituels de début journée!!! Les cours commencent par le chant national ainsi que par quelques exercices physiques!! Puis nous prenons quelques photos avec les élèves qui nous applaudissent pour nous remercier de notre don !! Le directeur nous décore d’une écharpe jaune souvent offerte au Népal en signe d’affection.
Il nous parlent des conditions économiques des écoles gouvernementales comme s’il avait besoin de nous faire un résumé des comptes de l’établissement pour justifier notre billet…on apprend que le salaire des enseignants est de plus bas…La maîtresse  s’occupant des maternelles touche 3000 rps par mois, soit 25€ Alors que le directeur de l’établissement empoche 15000 rps, soit 125€!!! Les femmes reprennent le travail rapidement après leur accouchement si bien qu’elles peuvent venir accompagnées de leur nouveau né!!!

IMG_0102

 

IMG_6875 IMG_0092 IMG_0085 IMG_0044 IMG_0039 IMG_0037 IMG_6724 IMG_6722

Nous poursuivons notre promenade au milieu des cultures et des villages…je suis étonnée d’apercevoir devant la majorité des habitations un berceau en osier, comme ci chaque maison abritait un nouveau né!!!
Une femme âgée nous aborde en nous montrant son pouce victime d’une importante coupure… La douleur marque son visage mais elle subit en silence. On comprend qu’elle attend de nous de quoi la soigner!! La blessure aurait mérité quelques points de suture !!! Gaston désinfecte la plaie purulente et remet à la femme des compresses désinfectantes. Nous avons malheureusement laissé les strips à l’hôtel :-(  Personne ne parle anglais, nous ne pouvons ni communiquer, ni expliquer comment utiliser les compresses. La femme nous remercie d’un sourire. Leur seuil de tolérance au mal est étonnant … On sent que ‘se plaindre’ ne fait pas parti de leurs habitudes.

Notre promenade s’est terminée sous une belle averse… Après 7 heures de marche et à quelques centaines de mètres de notre hôtel, nous nous sommes fait tremper de la tête aux pieds!!! Les filles étaient folles de joie…elles adorent cette pluie chaude si bienfaisante avec ces grosses chaleurs…

IMG_6889

 

IMG_9667 IMG_9668 IMG_9710 IMG_9699 IMG_9608 IMG_9606 IMG_9603

Le 10 octobre 2014 :

Je ne sais pas si on peut dire qu’il y a différents degrés de pauvreté … Il peut sembler incorrect de comparer pourtant je m’y risquerai en disant que la pauvreté du Népal est plus supportable que celle de l’Inde … Elle semble plus humaine, moins animal, plus propre, moins indécente …le pays est moins aride, le paysage est parsemé de cultures, les puits d’eau sont nombreux…
Les népalais sont très critiques envers leur gouvernement, ce dernier aiderait trop peu son peuple!! La scolarité  gratuite est de très mauvaise qualité poussant les familles à payer des écoles privées. Les enfants sont peu protégés, nombreux ne vont pas l’école et travaillent très jeunes…Il y a encore des petites filles vendues dès l’âge de 5 ans entant que domestiques…on les appelle les kalamaris, elles sont condamnées à exécuter les tâches ménagères et la cuisine en échange d’une cinquantaine d’euros donné à leur famille!!!

Nombreuses Népalaises sont très jolies!!! Elles ne sont pas cachées derrière des voiles, elles portent parfois des pantalons et elles peuvent travailler dans des commerces et e… Leur mode de vie ressemble à celui des femmes du Ladakh!!  Au Népal, la religion principale est l’hindouiste mais les mariages ne sont pas forcément arrangés, les unions d’amour sont fréquentes et on croise parfois de jeunes couples  mains dans la mains… Contrairement à l’Inde, la proximité entre hommes et femmes n’est pas considérée comme vulgaire !!!

IMG_0179

Le 11 octobre 2014 :

Lac de Begnas situé à 30 minutes de bus de Pokhara. Petit coin de nature dominé par les anapurnas, ce lac est un havre de paix… Nous avons passé la matinée à savourer la quiétude des lieux avant de rentrer à l’hotel préparer nos sacs pour notre départ à Kathmandu!!!

IMG_0199 IMG_0198 IMG_0176 IMG_0174 IMG_0166 IMG_0163 IMG_0162 IMG_0155 IMG_0151 IMG_0147

 

Le 12 octobre 2014 :

Après notre séjour en Inde, la comparaison avec le Népal  est inévitable …l’Inde c’est le choc culturel , la claque, l’extrême en tout,  ça grouille, ça enivre, ça exaspère, c’est l’effervescence continue …

IMG_0141 IMG_0234

 

IMG_0220

 

IMG_0231 IMG_0229
À côté, le Népal  semble calme, plus mesuré, plus humain, plus propre, … Kathmandou s’apparente à une grosse bourgade fort plaisante …c’est une capitale humaine…dans sa taille comme dans ses rapports aux autres!!! Elle est pauvre mais pas misérable …elle est bruyante mais pas assourdissante !!! Elle est surtout accueillante, bienveillante, sécurisante…
Les étals de fruits, de légumes, d’épices et de pigments colorent les rues. Les vendeurs de beignets embaument l’atmosphère. Le bazar des perles scintillent, celui des tissus cumulent velours, lin, coton et soie imprimée. Le quartier de Thamel regroupent les commerces destinés aux touristes…c’est le paradis des contrefaçons de vêtements et du matériel de trekking, c’est une jungle de pashmina, c’est des montagnes de thés et de souvenirs à l’effigie des symboles népalais…TEE shirt hard yak café, bonnet à tête de yéti,  manette à œil de bouddha, savon au lait de yak, cahier en feuille de riz avec le drapeau népalais …
On trouve un logement très accueillant à la Stupa guest-house. Ram nous y accueille chaleureusement et son chien jack fait le bonheur de Bonnie!!! L’hotel est idéalement situé proche du quartier de Tamel mais suffisamment éloigné pour ne pas en subir les nuisances sonores!! Ram est d’excellents conseils et sait se rendre disponible pour toutes nos questions!!

IMG_0236 IMG_0282 IMG_0364 IMG_0374

IMG_0294 IMG_0275

Le 14 octobre 2014 :

Il pleut des cordes sur Kathmandu… Un violent cyclone provenant du golf du Bengal a touché le nord est de l’Inde et le Népal est arrosé par ses pluie …
Les sommets des montagnes dépassant 4000 m ont blanchis … De telles précipitations sont inhabituelles en cette saison..et les conséquences peuvent être dramatiques pour les trekkeurs évoluant en altitudes… Il semblerait que de nombreuses personnes aient été ensevelies dans les anapurnas … Le passage d’un col situé à plus de 5000 m et demandant au moins 9h de marche auraient pris au piège des centaines de randonneurs engloutis par des avalanches … Déjà une centaine de mort déclarés et toujours de nombreux disparus… Ça fait froid dans le dos… On pense à Émilie et Nono partis en trek.. On espère que tout va bien pour eux!!!

Le 16 octobre 2014 :

Le soleil a fait son retour amenant avec lui une chaleur bien agréable … Les rues de Kathmandou sèchent rapidement, les étales de fruits et légumes qui avaient disparus pendant deux jours, reprennent leur activité et animent de nouveau le quartier …

IMG_0405 IMG_0403 IMG_0397 IMG_0395 IMG_0394 IMG_0386 IMG_0379 IMG_0353 IMG_0352 IMG_0350 IMG_0349 IMG_0347 IMG_0341 IMG_0336
Ce n’est pas un jour comme les autres aujourd’hui !!! Nous sommes très heureux de rejoindre Bernard Gachet pour le déjeuner. De passage à Kathmandu avant de partir en trek, le papa de Delphine est arrivé ce matin au Nepal chargé de bonnes plaques de chocolat et de « J’aime lire » pour Maje;-)
C’est agréable de parler du pays après déjà deux mois passés en Asie!!!

IMG_0335 IMG_0331 IMG_0334 IMG_0325 IMG_0314 IMG_0292 IMG_0273 IMG_0271 IMG_0269 IMG_0265 IMG_0263 IMG_0261 IMG_0258 IMG_0254 IMG_0253 IMG_0247 IMG_0245 IMG_0244

 IMG_1328

 IMG_0745

LANGTANG

TAMANG HERITAGE TRAIL

IMG_0616

IMG_0632 IMG_0615

 

 

 

 

 

Le 18 octobre 2014

C’est le grand jour… Le moment tant attendu … Nous partons pour notre premier trek.. Le premier de notre vie à tous… Pour les petits comme pour les grands … Ce sera la première fois, à bientôt 40 ans, que gaston et moi partons plusieurs jours en montagne avec un guide … Nous sommes tout excités …
Les préparatifs ont été laborieux… Acheter de bonnes chaussures pour Gaston, un pantalon de trek pour moi, des softshells pour les filles, un sac à dos,  des bonnes chaussettes, des dry bag, des poches à eaux, de nouvelle lunettes de soleil pour Bonnie…..

Charger les batteries de l’appareil photo, vérifier les piles des lampes frontales, préparer une bonne trousse de secours… Acheter quelques provisions pour parer les coups de fatigue entre deux étapes … Merci Delphine et Bernard pour les plaques de chocolat, elles ne pouvaient pas mieux tomber.

Si on s’écoutait, on aurait ajouté à notre équipement des bâtons de marche, des bonnets, des gants, des tongues,… Mais vu que nous nous sommes limités à un accompagnateur cumulant les casquettes de guide et de porteur, nous préférons ne pas trop le charger et le ménager :-)))   

Dezen, notre guide, est passé nous récupérer à 6h30 à notre hôtel …
Nous traversons la ville en petit taxi afin de rejoindre la jeep qui va nous conduire à Syabru Besi, le point de départ de notre trek… Afin de limiter les couts, nous avons opter pour une sharing Jeep… Les sacs sont entassés sur le toit libérant le coffre et permettant de déplier la banquette arrière… Nous nous serrons à 5 sur un siège initialement prévu pour trois …  À 7h30, nous prenons la route direction le nord de Kathmandou!!!

IMG_0618

 

La route, très sinueuse, se faufile à travers les arbres, les rochers et les quelques maisons accrochées sur le versant abrupt de la montagne… Bien que fortement secoués par les déformations de la chaussée, nous sommes absorbés par la beauté du paysage!!!

IMG_0629 IMG_0626 IMG_0622 IMG_0620
Depuis des milliers d’année, les népalais ont sculpté la montagne de cultures en terrasse…même les pents les plus escarpés ont été modelé par la main de l’homme.
De petits villages perdus au milieu de ces cultures s’agrippent à ces faces difficiles d’accès… Les maisons aux murs de pierres et aux toits recouverts de tôles teintées de bleu abritent des paysans vivant encore de façon la plus traditionnelle qui soit… Deux bœufs tirent une charrue, des femmes accrochées à leur fléau battent le riz, des anciennes tricotent chaussettes et bonnets…

IMG_0635
Avec les fortes pluies du début de semaine, les rizières ont mûri et abandonné leurs teintes verts fluo au profit d’un vert aux couleurs de l’automne… plus terne, plus jaune, parfois orange lorsqu’elles sont à maturité. Les cultures rythment la vie des habitants. À  cette saison, le riz commence à être ramassé… Les hommes assemblent une dizaine de plans entre eux et les attachent au dessous de l’épi pour former des tipis se dressant les uns à côté des autres. Ils coupent les plans  à la base et les laissent ainsi sécher au soleil.
Quelques jours plus tard, ils les transportent sur leur dos près de leur habitation. Ils séparent la paille des épis. Ces derniers, composés de dizaines de grains, sont étalés au soleil, triés et tamisés jusqu’à se réduire en grains de riz …c’est un travail long, fastidieux … Le riz est la base de l’alimentation des népalais dont le plat traditionnel, le daalbhat, se compose de riz, d’un curry de légumes et d’une soupe de lentilles et d’une chapati au cumin.

Après 6 heures de conduite, à vive vitesse, nous arrivons au petit village de Syabru Besi… Pas de soucis pour trouver une guest-house, les habitants ont bien compris l’intérêt de prévoir des logements pour les trekkeurs de passage … Pour 300 Rps soit 2,4€, nous bénéficions d’une chambre désuète mais offrant 3 lits semblants confortables …

IMG_0667  IMG_0670
Demain nous commençons notre trek par une longue et difficile étape!!! Un fort dénivelé qui risque bien de calmer rapidement l’enthousiasme des filles!!!

IMG_0646

IMG_0796 IMG_0662 IMG_0661 IMG_0653 IMG_0651

 

IMG_0643 IMG_0636 IMG_0649

 

Première étape :
Syabru Besi / Gatlang

IMG_0673

IMG_0674

 

Départ à 7h30 de notre hôtel. On débute par une montée bien raide au milieu des plantations. Les cultures en terrasses changent de couleurs selon la plante cultivée.. Le rose du sarrasin en fleurs , le jaune des fleurs du tils ou du colza, le vert orange du maïs, le vert foncé du mil…
Le sentier en escalier facilite l’ascension… On croise des bœufs, des femmes chargées de bois…on se fait dépasser par des sherpas aux lourdes charges… Ils devancent le groupe qu’ils accompagnent.

IMG_0697 IMG_0693 IMG_0691 IMG_0688 IMG_0683 IMG_0682

On pourrait qualifier notre guide, Dezen, de petit et trapu …lorsqu’il porte notre imposant sac à dos, tout son corps disparaît derrière et seules ses jambes apparaissent au dessous!!! Dezen, comme la plus part des népalais, possède un faciès dégageant la bonté et la gentillesse… Il sourit naturellement, généreusement, continuellement et même si son anglais est très approximatif, il n’hésite pas à communiquer..

IMG_0745IMG_0795IMG_0841

IMG_0744 IMG_0726 IMG_0724 IMG_0723 IMG_0721 IMG_0720 IMG_0719 IMG_0717 IMG_0713 IMG_0712 IMG_0708 IMG_0705

Après avoir marché 5h30 et comptabilisé 800 mètres de dénivelé positif, nous arrivons à Gatlang… On pose nos sacs dans une guest-house surplombant la vallée… La vue de notre chambre nous offre le sommet du Langtang d’un côté et les toits des maisons du village de l’autre… C’est magnifique. De la même façon qu’à la Clusaz, les toits des maisons sont faits de planches de bois, comme des ancelles, de grosses pierres les maintiennent et évitent qu’elles ne s’envolent. Les fondations et les murs latéraux sont construits en pierre, la façade et le plancher sont en bois.

IMG_0810 IMG_0802 IMG_0793 IMG_0789 IMG_0787 IMG_0751 IMG_0748 IMG_0759 IMG_0761 IMG_0758 IMG_0756 IMG_0755 IMG_0754

 

Pour reprendre des forces, on déguste une de nos délicieuses plaques de chocolat… C’est étonnant comme après plusieurs semaines de voyage on redécouvre le plaisir de savourer des produits qui nous sont si familier en France mais si rare en Asie…

On profite de l’après midi pour aller errer dans le village… Nous sommes frappés par la propreté des ruelles… Il n’y a pas de papier ou de plastique traînant au sol. Il faut dire que les habitants vivent pratiquement  en autonomie. Peu profitent des rendements du tourisme. Ils sont, pour la plupart paysans, dépourvus de salaires, ils consomment peu.. Ils fabriquent leurs paniers, leurs outils, leurs vêtements… Même les jouets sont réalisés en bois…
Partout où nous passons des enfants surgissent… C’est à croire que ce lieu n’est habité que d’enfants de moins de 10 ans!!! Ils sont accueillants et curieux… Ils réclament des photos afin de s’identifier sur le petit écran de l’appareil photo en retour… Nous sommes rapidement accompagnés par des dizaines de jeunes filles et garçons… Beaucoup ont la morve au nez, certains ont des sortes d’impétigo sur le visage, leurs habits et leurs chaussures sont usés et sales, mais ils sourient et semblent heureux… Ils nous apprennent à dire maman et papa en Nepali : Amma et Abba.
On croise aussi des anciens et quelques femmes occupées à battre les lentilles, à trier le maïs, à ramasser les haricots cultivés partout dans le village… Les hommes et les adolescents semblent absent de cette vie, ils travaillent pour la plupart en ville, souvent à Katmandou… Ils ne rentrent que rarement, apporter leur maigre salaire, le voyage étant long et coûteux.

IMG_0816 IMG_0814 IMG_0813 IMG_0812 IMG_0785 IMG_0783 IMG_0782 IMG_0781 IMG_0780 IMG_0779 IMG_0777 IMG_0774 IMG_0771 IMG_0769 IMG_0768 IMG_0765 IMG_0762IMG_0844 IMG_0846

 

 

Les habitations à un étage sont toutes conçues à l’identique: une partie ouverte à même le sol est réservée aux vaches, aux poules et au fourrage pour les animaux… On accède au niveau supérieur par un escalier de bois ou de pierre. En hauteur, protégée de l’humidité, une pièce unique représente l’espace de vie de toute la famille et permet aussi le stockage des récoltes. Grains et maïs sont conditionnés dans de grands paniers. Des malles en bois renferment les affaires personnels comme les vêtements et le linge de maison. Une crédence sculptée et peinte sert de rangement à la vaisselle et aux épices. Dans un coin, le feu fume et de l’eau frémit dans une grosse bouilloire. Des casseroles et des friteuses en métal jouxtent le sol. Près de la fenêtre, une table rectangulaire accueille la famille lors des repas. Contre un mur, quelques fins matelas sont entassés en attendant d’être répandus sur le sol à la nuit tombée. La pièce de vie est très rudimentaire, les habitants de ces villages de montagne ne connaissent pas la chaleur d’un chauffage, le bien-être d’une douche chaude, le confort d’un canapé… Les maisons possèdent toutes à droite de l’entrée, une fenêtre magnifiquement sculptée mais dépourvue de vitre… Une plaque de bois, tel un volet vient la recouvrir la nuit. On imagine pourtant que les hivers sont rigoureux à 2238m d’altitude !

À la guest-house, nous nous rassemblons dans une grande pièce servant de réfectoire pour les passants.. On rencontre François, Marie et Valentine originaire d’Albi, ils réalisent le même trek que nous. Les filles adorent rencontrer des français, elles peuvent alors converser avec d’autres personnes que leurs parents!!! Pour débuter le repas, les toulousains nous régalent  d’un bon saucisson venu d’Auvergne… Nos papilles sont comblées:-)

IMG_0801

IMG_0811 IMG_0808

 

Le 20 octobre

Deuxième étape :
Gatlang / Tatopani

IMG_0872

 

On commence notre journée au son de Denzen qui nous balance un enjoué « Jam Jam » signifiant « on y va! ».
Nous traversons, à nouveau, le village de Gatlang illuminé par le soleil tout juste levé… Les femmes sont déjà en activité, certaines lavent du linge à la source, d’autres reviennent des champs le dos chargées de fourrage. Les enfants s’occupent sans surveillance.
Nous quittons le village par un sentier nous plongeant au fond de la vallée , nous  traversons celle ci avant de grimper sur le versant opposé. La montée est raide, le soleil cogne, Maje évolue tel un cabri d’un pas régulier et décidé.

IMG_0820 IMG_0871 IMG_0870 IMG_0850 IMG_0847 IMG_0829 IMG_0821 IMG_0817

À l’inverse, Bonnie souffre des marches trop grandes et de la chaleur. Gaston la porte sur ses épaules jusqu’à la pause déjeuner. Il faut dire que l’étape du jour cumule 900 mètres de dénivelé positif, c’est beaucoup pour les filles.
Requinqués, nous poursuivons notre ascension jusqu’au village de Tatopani signifiant « eau chaude » en Népalais. Situé à 2281m d’altitude, le lieu est réputé  pour ses sources d’eaux chaudes reconnues bienfaisantes pour les rhumatismes.

IMG_0899 IMG_0907 IMG_0905 IMG_0903
Les hommes se baignent en caleçon alors que les femmes doivent se couvrir le corps des genoux jusqu’au dessus de la poitrine … J’ai ainsi utilisé un drap de la guest-house pour me camoufler. Il faut pénétrer progressivement dans les bains, l’eau ferrugineuse à la couleur jaunâtre dépassent les 40 degré !!! Maje qui, retentissante à adorer se réchauffer dans ces sources…
Fatigués par nos 6 heures de marche et détendus par notre bain, nous avons dîné rapidement et à 20h, le silence régnait dans la chambre!!!

IMG_0897 IMG_0895 IMG_0894 IMG_0891 IMG_0889 IMG_0886 IMG_0884 IMG_0883 IMG_0881IMG_1188

IMG_0919 IMG_0917

Le 21 octobre

Troisième étape :
Tatopani / Thuman

La nuit a été fraîche. Les simples murs en planche de notre guest house isolaient  très peu du froid extérieur. La nuit a aussi été bruyante. Les rires et les discussions des népalais qui ont dû se baigner toute la nuit ont raisonné dans tout le village!!!
C’est ainsi qu’au petit déjeuner toutes les discussions tournaient autour de cette nuit qu’on a tant désirée mais dont on a trop peu joui!!!

IMG_0912IMG_0874
Aujourd’hui, la première partie de la marche consiste à grimper au sommet du mont nagthali gyang culminant à 3165m.Bonnie est en forme olympique, elle nous devance tous et arrive fièrement avec une large avance sur la cime de la montagne. Maje semble toujours inépuisable et grimpe tranquillement à son rythme.

IMG_0947 IMG_0944 IMG_0941 IMG_0939 IMG_0936IMG_1181

IMG_0933 IMG_0927 IMG_0925
Une petite halte face au Langtang enneigé et nous basculons vers un autre versant sur plus de 600 mètres afin de rejoindre le village de Tuman.

 IMG_1003 IMG_0992 IMG_0989 IMG_0986 IMG_0983 IMG_0982 IMG_0975 IMG_0973 IMG_0962 IMG_1012IMG_0948
Le ciel s’est couvert. Dès que le soleil disparaît il fait vite très frais… Le propriétaire de notre guest house allume le poêle à bois dans la pièce réservée aux repas…Nous nous y retrouvons pour jouer aux cartes… François et Marie nous font honneur en partageant du foie gras et des rillettes de canard du sud ouest… Étalés sur des chapatis chaudes, on se régale !

IMG_1017  IMG_1026 IMG_1025 IMG_1020

Le 22 octobre

Quatrième étape :

Thuman / Briddhin

Le chant du coq, les cris des enfants et les premiers rayons du soleil nous sortent du lit comme chaque matin. Nul besoin de réveil, nos journée sont rythmées par la luminosité et par la vie du village.

IMG_1040

La marche s’annonce plus facile aujourd’hui… On continue notre descente du versant pour rejoindre le fond de la vallée. On évolue au milieu des pins dans le brouhaha assourdissant des criquets. Il ne manque que l’odeur du thym et la vue d’une crique turquoise pour s’imaginer aux calanques de Cassis!!!
Au creux de la vallée on traverse une longue passerelle qui rejoint Lingling situé à 1736m d’altitude.

IMG_1046IMG_1047

IMG_1063IMG_1050

IMG_1061 IMG_1053 IMG_1051

 

Le trek du Tamang héritage est un circuit récemment ouvert  aux touristes du fait de sa proximité avec le Tibet. La frontière tibétaine n’est qu’à 15 kilomètres de la passerelle!!! On croise ainsi très peu de groupe de marcheurs, nous devons être moins de quinze personnes à évoluer sur le même itinéraire chaque jour !!!
Après Lingling le parcours se corse… Il faut monter l’autre versant et le chemin s’avère bien pentu… Bonnie finit vite sur les épaules de son papa… Maje souffre mais persiste … Elle est étonnante de volonté … Au bout de 2 heures fatigantes, on atteint le petit village de Briddhim à 2230m. On partage toujours nos journées avec nos amis Toulousains et on choisit notre logement là ou leur guide a réservé le leur… La guest house pour ce soir est vraiment plaisante!!!

 

IMG_1104IMG_1076

 

IMG_1187

IMG_1102IMG_1077IMG_1190

IMG_1099

Exposée sud ouest et dotée d’une agréable terrasse, elle est tenue par des  tibétains d’où le nom : Tibet Home Stay…,
Les propriétaires ont deux enfants, une petite fille de 3 mois et  Norbou, un gaillard de 4 ans, qui a joué toute l’après midi avec Bonnie. Maje, de son côté, s’est exercée au cerf volant avec le cousin…à les entendre rire, les filles se sont éclatées!!
Nous savourons la vue sur les montagnes jusqu’aux derniers rayons de soleil… À peine la nuit tombée, nous passons à table!!! On mange tôt dans ces villages… À 18h30, on dîne et à 20h nous sommes au lit… Nous avions bien pris de la lecture pour occuper nos soirées que nous imaginions longues, mais le froid et la fatigue nous endorment à peine couchés!!!

IMG_1067 IMG_1091 IMG_1088 IMG_1083 IMG_1081 IMG_1080 IMG_1075 IMG_1074 IMG_1070 IMG_1068

Le 23 octobre

Cinquième et dernière étape :

Briddhin / Cyapru Besi

Notre dernière journée de trek… Notre dernier petit déjeuner savouré à l’odeur du feu de bois et loin du bruit des voitures…
Nos derniers pas sur les sentiers népalais avec Marie, Valentine et François.
La nostalgie nous emporte déjà un peu…

IMG_0878

On a tellement apprécié ces quelques jours loin de tout, on a tellement aimé se déconnecter!!!
On marche un peu moins de 3 heures pour rejoindre notre village de départ Syabru Besi. Nous partageons un dernier milk tea avec nos amis du sud ouest avant de les quitter…Ils poursuivent leur trek 3 jours supplémentaires dans une autre vallée.

IMG_1105 IMG_1127 IMG_1125 IMG_1121 IMG_1115 IMG_1112 IMG_1111IMG_1131

IMG_1108
On pose nos sacs à l’hôtel Tibet… On a pris goût à la gentillesse et à la nourriture tibétaine!!!

IMG_1135 IMG_1137
Ce soir c’est le premier jour du festival des lumières … Des guirlandes lumineuses décorent les façades des habitations. Des fillettes vont de maisons en maisons en chantant et frappant dans les mains. Une sono installée dans la rue joue des musiques actuelles le son monté au maximum. À l’entrée des maisons des dessins géométriques ont été réalisés à l’aide de pigments de couleurs, de riz et de fleurs séchées. Complétés par un chemin de bougies allumées menant de la rue à l’intérieur des habitations, ces compositions invitent dieu à rentrer …Cette ambiance festive nous réconforte de notre retour à le civilisation !!! La fête des lumières « Dipawali » durent 4 jours …à cette occasion les écoles ferment leurs portes pendant une semaine … Dipawali, appelé aussi Tihar est la fête préférée des népalais …. Et nous aussi on adore !!!

IMG_1143 IMG_1147 IMG_1153 IMG_1154IMG_1157 IMG_1164 IMG_1163

 

 

IMG_1183IMG_1168

 

Le 24 octobre

 
Retour à Kathmandu….

IMG_0374 IMG_0364
Que de monde!!! Nos oreilles s’étaient habituées à la magie du silence, nos yeux avaient teinté leur horizon de nature et en moins de 6 heures nous voici dans le trafic de la ville…on marche dans les rues bondées guidés par les mouvements des embouteillages humains…aujourd’hui la capitale népalaise bouillonne sous l’effervescence du festival des lumières… Des défilés animent certaines rues, de grosses sonos crachent une musique trop forte pour s’écouter, nombreux commerçants  ont fermé leur porte pour rejoindre leur famille…
On achète des pigments, des fleurs séchées et des bougies….j’ai promis aux filles que ce soir on réaliserait un mandala à l’entrée de notre hôtel ….
Notre retour à la stupa guest house est réconfortant …Ram nous y accueille chaleureusement …Bonnie se réjouit de retrouver Jack, le tout jeune chien de Ram!!  On obtient facilement l’autorisation de réaliser notre mandala à l’entrée de l’hotel …les filles ne peuvent cacher leur impatience…
En fin d’après midi, après avoir dessiné une ébauche de notre mandala, nous descendons dans la rue avec nos achats de l’après midi… Les filles étalent les pigments de couleurs avec leurs doigts, elles s’appliquent, motivées à réaliser la plus belle œuvre du quartier…leurs mains se  colorent de roses, de jaune, de bleu…les passants nous encouragent d’un large sourire, les commerçants voisins nous observent d’un air amusé… Tous semblent heureux de nous voir s’atteler à suivre leurs coutumes…
Ram nous rejoint pour allumer les bougies, les deux fils du commerce voisin entonnent la chanson des enfants passant de maisons en maisons à la quête de friandises..Les yeux de Maje et Bonnie pétillent de fierté …Il faut dire qu’il est beau notre mandala … ;-)

Le 25 octobre:

Ce matin le soleil brille perdu dans un ciel d’un bleu profond. On profite de cette belle journée pour partir visiter Backtapur, un joyaux du passé au patrimoine exceptionnel …on s’acquitte des frais d’entrée destinés à la rénovation et  à l’entretien de l’ancienne cité sacrée …

IMG_0422 IMG_0481 IMG_0465 IMG_0459

IMG_0458

 

IMG_0448 IMG_0446

 

Oh un tournage Népalais…

IMG_0476 IMG_0489 IMG_0477

 

 

 

 

La ville est teintée d’ocre, les murs et les pavements sont recouverts de briques. Sur chaque place de la ville sèche du riz, des épis de maïs, des poteries, des feuilles de papier artisanal… Les anciens discutent à l’ombre. Peu de véhicules circulent, la vie est paisible. Il est très agréable de se perdre dans les ruelles de cette ville à l’artisanat si développé… On serait bien resté une nuit sur place mais demain notre avion nous emmène vers un nouveau pays!!!

IMG_0494 IMG_0517 IMG_0511 IMG_0418 IMG_0425 IMG_0428 IMG_0431 IMG_0450 IMG_0456

 

IMG_0548 IMG_0530 IMG_0526 IMG_0538 IMG_0537 IMG_0534 IMG_0530 IMG_0528 IMG_0527 IMG_0523 IMG_0522 IMG_0518 IMG_0517 IMG_0512 IMG_0497 IMG_0485 IMG_0482

 

Le 26 octobre

Ça y est …la fin de notre séjour au Népal approche…Les sourires nous manquent déjà …ce peuple est patient, serviable, accueillant et surtout attachant… On se sent si bien ici!!! A l’occasion de notre départ, Ram nous honneur par ses foulards jaunes qu’il nous noue autour du cou… Nous sommes très fières d’être ainsi parés pour partir à l’aéroport !!! Bonnie pleure, elle ne veut pas partit de la stupaguesthouse!!! Nous avons tous le cœur gros …On se sentait si bien ici !!! …

 

IMG_0553 IMG_0461  IMG_0411

7 thoughts on “YAK YAK YAK NEPAL

  1. Coucou la ptite famille ! contente de vous lire , plus d’1 mois depuis notre retour avec Alex mais ce billet rappelle de bons souvenirs !
    J’espère que vous vous portez tous bien et que les filles continuent d’apprécier ce grand voyage ..!

    Candice ( auberge à KTM avant votre vol pour la Birmanie)

  2. Je suis impressionné ! Vraiment utile billet de blog sur fourforlointain.fr . Je voulais juste commenter et dire suivre la qualité du travail .

  3. Bonjour à vous, vous êtes amis avec Julie Gaujour ? une de mes cousines et elle a eu la super idée de vous donner mon adresse pour connaitre votre blog.
    Génial cette audace de partir faire le tour du monde en famille, nous l’avons fait il y a trois ans… C’était géant ! quelle expérience ! Nous allons vous suivre, car Inde et Népal n’étaient pas dans notre programme… et pour nous, lire votre voyage, ce sera comme repartir… Si vous voulez lire notre aventure, je vous ai mentionné notre blog, mais vous náurez peut-être pas le temps, car un tour du monde, c’est beaucoup d’énergie. J’espère que vous ne vous bloquez pas trop à cause des devoirs, et que vous les faites juste avec plaisir
    Profitez ! Profitez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>